Donnacona : 43 M$ réclamés en compensations

Publié le 01/12/2008 à 00:00

Donnacona : 43 M$ réclamés en compensations

Publié le 01/12/2008 à 00:00

Par Dominique Lemoine

La CSN s’adressera au cours des prochains jours à la Cour supérieure afin d’obtenir «réparation» pour les 260 employés congédiés, «dont l’usine a été fermée lors de manœuvres pour le moins obscures», soutient le syndicat.

Selon une entente survenue en juin 1998 entre les parties, «AbitibiBowater avait l'obligation de maintenir l'usine de Donnacona en opération jusqu'au 30 avril 2011», explique Claudette Carbonneau, présidente de la CSN.

Elle ajoute que «les manigances ignobles des derniers temps entre la compagnie et le gouvernement du Québec pour fermer Donnacona en faveur d'autres usines ne peuvent servir à faire disparaître par magie les obligations d'AbitibiBowater».

La CSN soutient que l’entreprise avait reçu un financement de 35,8 millions de dollars du gouvernement en juin 2008 via la Société de développement industriel (devenue Investissement Québec) pour construire une nouvelle machine à papier.

Selon la CSN, les salariés avaient alors accepté des concessions à leurs conditions de travail en échange de l’engagement de l’entreprise à assurer la pérennité de 450 emplois pendant vingt ans grâce à ce nouvel investissement.


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Défi Start-up: les éléments d'un bon «elevator pitch»

23/05/2020 | Denis Lalonde

BALADO. Comment faire bonne impression auprès d'investisseurs potentiels en moins de 2 minutes? Anne Marcotte explique.

Défi Start-up: comment gérer un accélérateur en temps de pandémie

22/05/2020 | Denis Lalonde

BALADO. FounderFuel redémarre le 1er juin et ne sera plus jamais le même, dit la directrice générale Katy Yam.

Pour tout savoir sur le DĂ©fi Start-up

14/05/2020 | Les Affaires

Le Défi Start-up est de retour! Pour cette 5ème édition, découvrez une nouvelle formule. Pour s'inscrire, c'est par ici.