De la place pour des jeunes allumés et formés


Édition du 20 Février 2016

«Nous embauchons !» Dans les kiosques promotionnels et sur les réseaux sociaux, c'est le message que veulent transmettre les industriels forestiers. À lire aussi:Comment Boisaco a sauvé Sacré-CoeurLe coût élevé de la fibre ralentit l'industrieLe ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

L’industrie demande un confinement chirurgical

06/01/2021 | François Normand

Des secteurs font valoir qu'ils présentent très peu d'éclosions de COVID-19 et que Québec devrait en tenir compte.

La réduction des efforts pour combattre la tordeuse inquiète l'industrie forestière

26/06/2020 | François Normand

La SOPFIM a réduit de 83% ses pulvérisations aériennes pour combattre la tordeuse des bourgeons de l’épinette en 2020.

À la une

Freshii fait mieux qu'au premier trimestre de 2020

Il y a 12 minutes | La Presse Canadienne

La perte ajustée, qui exclut certains éléments non récurrents, s’est établie à 549 000 $.

COVID-19: le nombre d'éclosions en milieu de travail diminue

Les deux sommets d’éclosions en milieux de travail avaient été relevés à la fin décembre et en mars.

Les entreprises constatent une hausse des cyberattaques

L’erreur humaine est la plus grande vulnérabilité des entreprises selon la moitié des responsables sondés.