Contrat de 1,4 M$ pour ProSep

Publié le 28/05/2009 à 00:00

Contrat de 1,4 M$ pour ProSep

Publié le 28/05/2009 à 00:00

Ce partenariat permettra à l’entreprise québécoise de finaliser la mise au point du ProDry, une technologie de déshydratation du gaz dont elle détient le brevet.

En vertu de l'entente, ProSep bénéficiera de cette somme pour la durée du projet, qui devrait être conclue au cours du deuxième trimestre 2010. ProSep restera l'unique propriétaire de la technologie et des brevets et percevra des droits de licence sur les ventes futures.

Il s’agit là de la troisième et dernière phase de la mise au point de ProDry, dont on prévoit faire l'essai-pilote au site de stockage de gaz naturel sous haute pression de Total à Lussagnet, en France.

Ce partenariat comble « tous les besoins de financement liés au projet et il confirme rapidement l’intérêt du marché avant que nos applications arrivent au stade de la commercialisation », indique Jacques L. Drouin, président et chef de la direction de ProSep.

À suivre dans cette section

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIV√Č. Les titres technologiques m√©ritent-ils des √©valuations aussi √©lev√©es?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVIT√Č. Les rendements √©lev√©s viennent obligatoirement avec des risques √©lev√©s.