Contestation du projet Trailbreaker

Publié le 03/11/2008 à 00:00

Contestation du projet Trailbreaker

Publié le 03/11/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
Selon ces quatre groupes, qui citent un récent sondage de la maison CROP, une majorité de Québécois souhaiteraient le report de ce projet tant que les émissions de gaz à effet de serre qui en découlent ne seront pas mieux contrôlées par le biais de lois plus sévères.



Le raffinage à Montréal de 80 000 barils par jour, tel que proposé par Enbridge, pourrait avoir des effets néfastes sur la qualité de l'air et de l'eau dans la région de Montréal, soutiennent les quatre groupes environnementalistes, qui soulignent par ailleurs le caractère polluant de l'exploitation des sables bitumineux.



De plus, selon ces quatre groupes, le pétrole qui viendrait ainsi de l'Alberta par le biais du pipeline Sarnia-Montréal est beaucoup plus corrosif que celui qui coule dans cette canalisation présentement, ce qui pourrait provoquer des fuites plus fréquentes.



Nature-Québec, Vivre en Ville, la Fondation David Suzuki et Equiterre demandent au premier ministre Charest d'exiger la tenue d'audiences publiques par l'Office national de l'énergie et d'y faire connaître l'opposition de la société québécoise.



Les chefs des autres formations politiques sont également invités à se prononcer sur la question.



Avec son projet, qui est sur le point de faire l'objet d'une demande officielle d'autorisation à l'Office national de l'énergie, la compagnie Enbridge entend acheminer son pétrole issu des sables bitumineux de l'Alberta jusqu'à Portland, dans l'Etat du Maine, puis éventuellement vers le Golfe du Mexique. Le pétrole serait transporté notamment dans les canalisations existantes reliant Sarnia, en Ontario, à Montréal et Montréal à Portland.



image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

À quoi tient notre avenir? À la beauté!

CHRONIQUE. La preuve par l'exemple avec le designer Daan Roosegaarde, de passage à C2 Montréal...

C2 Montréal: le chef Marcus Samuelsson parle de santé mentale

BLOGUE. À 23 ans, il fut le plus jeune chef couronné de 3 étoiles. Il vient d'ouvrir son premier restaurant à Montréal.

Ă€ surveiller: Cascades, Premium Brands Holdings et Home Depot

09:06 | Jean Gagnon

Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.