Champion Iron demeure rentable malgré la chute des prix du fer

Publié le 29/09/2021 à 08:00

Champion Iron demeure rentable malgré la chute des prix du fer

Publié le 29/09/2021 à 08:00

Par François Normand

L’Iron Ore 62% Fe (un prix de référence établi en Chine) a perdu près de la moitié de sa valeur depuis mai pour s’établir à 120 $US la tonne le mardi 28 septembre, sur le Chicago Mercantile Exchange. (Photo: 123RF)

Malgré la chute vertigineuse du prix du fer sur les marchés mondiaux ces derniers mois, la minière Champion Iron (CIA ; 4,39 $), qui exploite la mine de fer du lac Bloom, près de Fermont, affirme être toujours très rentable, incluant ses projets en cours.

En entrevue à Les Affaires, le PDG de la société, David Cataford, a expliqué que la première phase de production (en service depuis 2018) et la seconde phase de production (qui devraient l’être à compter de la mi-2022) permettent toujours de réaliser un rendement sur l’investissement (ROI) intéressant.

Le seuil de rentabilité de la phase 1 s’établit 60 $US la tonne. Pour la phase 2, la société a calculé qu’une tonne de fer s’échangeant à 84 $US lui procurerait «un projet confortable», précise David Catafor.

«À ce prix, nous aurions un rendement sur l’investissement de 36%», assure-t-il

La mine du lac Bloom emploie actuellement 400 personnes. Quand la phase 2 sera complétée, Champion Iron comptera 950 personnes.

La production passera pour sa part à 7,5 à 15 millions de tonnes de minerais de fer par année.

Depuis le mois de mai, les prix du fer ont dégringolé sur les marchés, dont les cours varient selon la teneur en fer du minerai produit — qui est exprimé en pourcentage.

Par exemple, l’Iron Ore 62% Fe (un prix de référence établi en Chine) a perdu près de la moitié de sa valeur depuis mai pour s’établir à 120 $US la tonne le mardi 28 septembre, sur le Chicago Mercantile Exchange (CME Group).

 

Champion Iron bénéficie d’une prime de marché

Or, la mine du lac Bloom produit un minerai avec une teneur en fer de 66% — comme tous les autres gisements du Québec et du Labrador exploités par Tata Steel Minerals Canada et ArcelorMittal Exploitation minière du Canada.

«Comme nous avons cette teneur de 66%, nous bénéficions donc d’une prime de 25 $US la tonne sur le marché par rapport au minerai avec une teneur de 62%», souligne le PDG de Champion Iron.

Des analystes attribuent la baisse des prix du fer — surtout celle des dernières semaines — à la volonté de la Chine de réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES), en incitant ses producteurs d’acier à réduire leur production.

Le fer est le principal intrant pour les aciéristes.

Un autre facteur qui influence le prix du minerai de fer est le marché immobilier en Chine, où l'activité de construction devrait ralentir au quatrième trimestre et en 2022, souligne le Financial Times de Londres.

Les analystes estiment que la crise de liquidité d'Evergrande, la société immobilière la plus endettée de Chine, pourrait conduire à un rationnement du crédit pour d'autres développeurs.

David Cataford voit d’un très bon œil cette tendance mondiale — pas seulement en Chine — à réduire l’empreinte carbone de l’acier, car le minerai de fer du Québec et du labrador émet moins de GES dans le cycle de production de l’acier.

«La haute qualité de notre minerai nous positionne bien en Chine et ailleurs dans le monde afin de réduire l’empreinte carbone de cette industrie», dit-il.

Actuellement, Champion Iron exporte principalement son minerai de fer en Chine, mais la minière en expédie également au Japon, en Corée du Sud, en Europe, au Moyen-Orient et en Inde.

 

 

 

 

Sur le même sujet

Les États-Unis annoncent un boycott diplomatique des JO de Pékin

15:49 | AFP

Avec ce boycott, aucun représentant du gouvernement des États-Unis n’assistera aux Jeux olympiques ou paralympiques.

Face à la crise Evergrande, Pékin baisse les taux et soutient l'immobilier

07:53 | AFP

Lors d'une réunion lundi, le bureau politique du Parti communiste chinois a annoncé son soutien au secteur immobilier.

À la une

Montréal, bientôt la capitale mondiale des taxis aériens?

C'est le «rêve ambitieux» que chérit le président de CAE, Marc Parent.

Bourse: Wall Street, le Dow Jones rebondit et efface les pertes de la semaine passée

Mis à jour à 17:19 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse.

Wall Street: Lucid, visé par une enquête du SEC, s'effondre

09:47 | AFP

Le fabricant de véhicules électriques fait l'objet d'une enquête du SEC sur les conditions de son entrée en Bourse.