Cascades lance le premier papier essuie-main antibactérien

Publié le 18/05/2010 à 13:56

Cascades lance le premier papier essuie-main antibactérien

Publié le 18/05/2010 à 13:56

Par Mathieu Lavallée

Photo : lesaffaires.com

L’entreprise québécoise Cascades se lance dans le marché du « papier intelligent » et a annoncé l’arrivée d’un papier essuie-mains antibactérien à action persistante.

Le président et chef de la direction de Cascades, Alain Lemaine, en a fait l’annonce à Montréal mardi en compagnie de ses deux frères, Laurent et Bernard, respectivement président et vice-président exécutif du conseil.

VIDÉO : Première mondiale pour Cascades

Selon Alain Lemaire, ce produit en développement depuis cinq ans permettra de répondre à un besoin d’amélioration de l’hygiène des mains, que les experts en santé publique soulignent fréquemment.

Cette innovation permettra aussi à l’entreprise de « faire face à la compétition en mettant de l’avant des produits d’avant garde » et en se lançant dans un nouveau créneau, a souligné M. Lemaire

« C’est le début d’une gamme de produits qui aura des caractéristiques autres que les essuie-mains standards », a lancé son frère, Laurent, en conférence de presse.

Selon Suzanne Blanchet, présidente et chef de la direction de Cascades Groupe Tissu, ce nouveau papier essuie-main libère un produit antibactérien lorsque des mains mouillées entrent en contact avec la serviette de papier. En plus de réduire le nombre de bactéries résiduelles, elle offre une protection antibactérienne de 30 minutes contre une contamination ultérieure.

Cascades est la première entreprise à mettre au point un tel procédé.

Le produit entièrement fait de papier recyclé s’adressera d’abord à des secteurs où la gestion des bactéries joue un rôle crucial comme la transformation alimentaire et la restauration, et d’autres lieux publics comme les écoles, les cliniques, les centres d’hébergements et les transports aériens.

Cascades vise à ce que son nouveau produit représente 10 % de ses ventes de papier essuie-mains d’ici un an, mais l’objectif ultime est beaucoup plus élevé.

« Le papier essuie-mains antibactérien pourrait représenter un créneau de marché équivalent à 35 % de l’ensemble du volume des papiers essuie-mains sur le marché », a affirmé Mme Blanchet.

Le marché des papiers essuie-main est évalué à 200 millions $ au Canada, là où il sera commercialisé en premier, mais l’entreprise québécoise vise déjà le marché américain et espère obtenir les autorisations nécessaires pour y vendre le produit en 2011.


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

En mars le taux de chômage enregistre sa plus forte hausse

Mis à jour à 09:35 | La Presse Canadienne

L’économie canadienne a perdu 1 011 000 emplois en mars.

À surveiller: Couche-Tard, Dollarama et Lightspeed

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Dollarama et Lightspeed?

COVID-19: préparer le rebond

BLOGUE INVITÉ. Le revers, aussi brutal soit-il, peut vous permettre de rebondir et de revenir plus fort.