Canada: 12000 litres de pétrole déversés en mer par ExxonMobil

Publié le 18/07/2019 à 16:07

Canada: 12000 litres de pétrole déversés en mer par ExxonMobil

Publié le 18/07/2019 à 16:07

Par AFP

(Photo: 123RF)

Environ 12 000 litres d’un mélange d’eau et de pétrole se sont déversés dans l’Atlantique Nord mercredi, à la suite d’un incident sur une plateforme située au large de l’île canadienne de Terre-Neuve, a annoncé jeudi le producteur américain d’hydrocarbures ExxonMobil.

Il s’agit d’une estimation « basée sur un vol de surveillance » au-dessus de la nappe qui s’est formée, a indiqué HMDC, consortium exploitant la plateforme Hibernia, dans un communiqué.

ExxonMobil détient une participation de 33 % dans ce consortium, aux côtés notamment de Chevron (27 %), de Suncor (20 %) et d’Equinor (ex-Statoil, 5 %).

Cette nappe s’étendait jeudi « approximativement sur un rayon de trois miles nautiques », soit 5,6 km à environ 328 km à l’est de Saint-Jean de Terre-Neuve, et dérivait vers l’est à moins de 2 km/h, a précisé HMDC dans une note adressée aux navires croisant dans cette région.

Les premières estimations fournies mercredi matin par ExxonMobil et ses associés faisaient état d’une nappe de vingt mètres de largeur sur 900 mètres de longueur qui « se dissip(ait) ».

Après avoir maintenu dans un premier temps les opérations sur la plateforme pétrolière, la production a été arrêtée mercredi soir « de manière préventive et temporairement ».

Cette zone de l’Atlantique Nord étant riche en faune marine, avec en particulier plusieurs espèces menacées de baleines, des « observateurs animaliers ont été mobilisés », par voies maritime et aérienne, mais ils n’ont aperçu aucun animal jusqu’à présent, a souligné le communiqué.

« Nous sommes désolés que ce déversement ait eu lieu, mais nous travaillons assidûment à réduire (son) impact sur l’environnement », a assuré Scott Sandlin, président du consortium.

Une enquête a été ouverte et, selon les premiers éléments communiqués par HMDC, le mélange polluant a été rejeté en mer mercredi matin depuis l’un des réservoirs de la plateforme.

La plateforme Hibernia, située à 315 km à l’est de Saint-Jean de Terre-Neuve, est entrée en production en 1997. Le gisement qu’elle exploite, par pompage sous-marin, possède des réserves estimées à plus de 1,2 milliard de barils de pétrole.


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

10 choses à savoir jeudi

Les réseaux 5G bourrés de failles, Freddie Mercury ressuscité par Google, Facebook Pay voit officiellement le jour.

Pourquoi le Royaume-Uni et les États-Unis sont considérés dangereux

BALADO. 20 000 expats ont noté leur tranquillité, leur sécurité personnelle et la stabilité politique dans 64 pays.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

06:59 | LesAffaires.com et AFP

«Il n'y a plus de raison pour que la Fed baisse encore ses taux de sitôt.»