TVA Sports encore loin du seuil de rentabilité

Publié le 31/08/2017 à 13:37, mis à jour le 31/08/2017 à 13:57

TVA Sports encore loin du seuil de rentabilité

Publié le 31/08/2017 à 13:37, mis à jour le 31/08/2017 à 13:57

Par Denis Lalonde

(Photo: LNH)

La chaîne sportive de TVA est encore loin d'être rentable, malgré l'obtention des droits de diffusion de la LNH durant la saison 2014-2015.

Selon des chiffres publiés par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), TVA Sports a vu ses revenus totaux reculer de 0,19% en 2016, eux qui ont atteint 81,63 millions de dollars (M$). La chaîne spécialisée avait fait état de revenus de 81,79M$ en 2015.

De leur côté, les dépenses ont reculé de 4,44% à 113,92M$, elles qui étaient de 119,22M$ un an auparavant.

Cela laisse donc TVA Sports avec une perte nette avant impôts de 33,15M$ en 2016. Il s'agit tout de même d'une amélioration par rapport à l'exercice 2015, alors que la perte nette s'était chiffrée à 39,23M$.

Rappelons qu'en 2013, TVA Sports avait fait équipe avec Rogers pour devenir le diffuseur francophone de la Ligue Nationale de Hockey pendant 12 ans, valide de la saison 2014-2015 à la saison 2025-2026. La valeur globale de l'entente était de 5,2 milliards de dollars.

En vertu de l'entente, TVA Sports avaient ainsi obtenu les droits de diffusion d'au moins 22 matchs de saison régulière du Canadien de Montréal, de l'ensemble des matchs des séries éliminatoires, dont ceux du Canadien, et de la finale de la Coupe Stanley.

Curieusement, les résultats financiers de TVA Sports se sont détériorés depuis l'obtention des droits de diffusion des matchs de la LNH. En 2014, la chaîne avait dévoilé une perte nette avant impôts de 19,2M$.

RDS en meilleure posture financière

Le Réseau des Sports (RDS), qui présente entre autres soixante parties de saison régulière du Tricolore par année, a fait état d'un bénéfice net avant impôts de 27,46M$ en 2016, lui qui était de 19,88M$ un an plus tôt.

Les revenus de la chaîne sportive ont progressé de 7,68% en 2016, pour atteindre 174,95M$. Ils étaient de 162,48M$ un an auparavant.

Les dépenses de RDS ont été de 146,27M$, en hausse de 3,7% par rapport à celles de 141M$ déclarées en 2015.

 


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Dans la tourmente, Nemaska Lithium trouve un investisseur

Son titre bondissait de plus de 43% vers midi.

Mais où est passée la peur de la récession?

BLOGUE INVITÉ. Après un rebond des marchés, on entend beaucoup moins parler de récession. Pourtant...

Fin des services au comptoir à la Laurentienne

Mis à jour le 19/07/2019 | La Presse Canadienne

Les négociations avaient été acrimonieuses entre l’institution financière et la partie syndicale.