Ottawa offre une aide d'urgence aux sociétés de productions

Publié le 25/09/2020 à 13:44

Ottawa offre une aide d'urgence aux sociétés de productions

Publié le 25/09/2020 à 13:44

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Le gouvernement du Canada a annoncé une aide qui pourrait atteindre 50 millions $ pour les interruptions de tournage et les abandons de productions en raison de la pandémie.

Ce nouveau programme temporaire permettra aux sociétés de productions indépendantes de recevoir une indemnisation si l’un de leurs tournages devait être interrompu ou annulé abruptement après la découverte d’un cas de COVID-19 au sein de leur équipe.

Ces sociétés pourront recevoir jusqu’à 1,5 million $ en cas d’interruption temporaire de leur tournage et jusqu’à 3 millions $ si le projet devait être complètement abandonné.

Cette aide vient pallier le fait que la plupart des assureurs ne proposent pas d’indemnisation pour des interruptions de tournage liées à la COVID-19.

«Grâce à cette mesure, nous répondons aux besoins des producteurs du secteur audiovisuel canadien qui sont gravement touchés par la pandémie», a indiqué le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbault, par voie de communiqué.

Le programme sera orchestré par Téléfilm Canada, en collaboration avec le Fonds des médias du Canada.

Ce programme vient s’ajouter aux autres mesures d’aide du gouvernement fédéral pour le domaine de la culture. Ottawa avait notamment remis une enveloppe de 147 millions $ au secteur audiovisuel en mai dernier.

 


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

Couche-Tard veut recharger les véhicules électriques

Alimentation Couche−Tard souhaite que ses établissements offrent la possibilité de recharger des véhicules.

Toujours vivant

Édition du 25 Novembre 2020 | Marie-Pier Frappier

BILLET. Chers compatriotes, ­armons-nous de patience et frappons dans la vie «à grand coup d’amour».

Retraite: plus de transparence demandée par des gestionnaires de fonds

Huit fonds exhortent les entreprises à divulguer des données environnementales, sociales et de gouvernance complètes.