On Entertainment crée 300 emplois à Montréal

Publié le 15/09/2016 à 14:01, mis à jour le 15/09/2016 à 14:35

On Entertainment crée 300 emplois à Montréal

Publié le 15/09/2016 à 14:01, mis à jour le 15/09/2016 à 14:35

Par Denis Lalonde

Une image du film Mune, le gardien de la lune. (Photo: capture d'écran)

La société française On Entertainment s'implante à Montréal, ce qui doit permettre la création de 300 emplois en 3 ans dans la métropole. Un investissement de 12,2 millions $.


On Entertainment oeuvre dans les domaines de l'animation et du cinéma. 


Avec l'implantation d'un premier studio en Amérique du Nord, la société veut augmenter son rythme de production à un film tous les deux ans.


ON Entertainment dispose dans son catalogue de marques connues comme Le Petit Prince, d'Antoine de Saint-Exupéry, décliné en série d'animation puis en long-métrage, ainsi que Peter Pan et Iron Man.


«C'est d'ailleurs à Montréal que Le Petit Prince, tout comme Mune, le gardien de la Lune, ont été produits, dans le cadre d'un partenariat avec un studio local», souligne la société dans un communiqué.


Ottawa et Québec contribuent


Pour concrétiser son projet, ON Entertainment a pu compter sur des aides des gouvernements québécois et canadien ainsi que sur l'accompagnement de Montréal International, l'agence de promotion économique du Grand Montréal.


«Avec ce nouveau studio à Montréal, nous mettons véritablement le pied en Amérique du Nord et accélérons le développement ainsi que la portée de nos productions avec des œuvres résolument tournées vers l'international», ajoute le co-fondateur d'ON Entertainment, Thierry Pasquet.


Développement économique Canada a octroyé une aide financière de 2,44 millions $ à On Entertainment pour appuyer son arrivée à Montréal, alors qu'Investissement Québec a fourni un prêt du même montant à la société.


Le maire de Montréal, Denis Coderre, accueille ce studio d'animation avec beaucoup d'enthousiasme, estimant que la ville se positionne comme «plaque tournante mondiale en animation».


On compte déjà dans le Grand Montréal une quarantaine de studios et 3 000 emplois dans l'industrie des effets spéciaux cinématographiques et de l'animation.


Au cours des dernières années, les sociétés européennes Cinesite, Technicolor, BUF et Framestore ont notamment ouvert un studio à Montréal.


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Le dollar canadien fait baisser le coût de la vie à Montréal, selon Mercer

28/06/2018 | Catherine Charron

Outre Toronto, toutes les autres villes canadiennes étudiées ont perdu des plumes au classement sur le coût de la vie.

Mode: Montréal veut faire sensation au prochain Magic de Las Vegas

12/12/2017 | Martin Jolicoeur

Pour la première fois, Montréal entend marquer un grand coup à la grand messe de la mode de Las Vegas.

À la une

Dans quelles villes le prix des propriétés a le plus crû?

BLOGUE INVITÉ. En 10 ans, le prix des maisons a augmenté davantage dans certaines villes du Québec. Lesquelles?

Ottawa aide Chrysler et Honda, mais pas les fabricants québécois

BLOGUE. L’aide fédérale à l’achat d’une auto électrique s’arrête là où l’industrie québécoise débute.

À surveiller: Dollarama, Thomson Reuters et Rogers

Que faire avec les titres de Dollarama, Thomson et Rogers? Voici quelques recommandations d'analystes.