Les revenus augmentent chez Cogeco au 4T, mais les profits baissent

Publié le 02/11/2023 à 10:40, mis à jour le 02/11/2023 à 10:44

Les revenus augmentent chez Cogeco au 4T, mais les profits baissent

Publié le 02/11/2023 à 10:40, mis à jour le 02/11/2023 à 10:44

Par La Presse Canadienne

Lors de son quatrième trimestre pour l'exercice 2023, qui a pris fin le 31 août, Cogeco a affiché des revenus de 766,7 millions de dollars, une hausse de 2,6% par rapport à la même période l'an dernier. (Photo: lesaffaires.com)

Cogeco a fait état mercredi d'une légère hausse de ses revenus au quatrième trimestre, mais a rapporté une baisse de 18,7% de ses profits en raison d'une augmentation de ses charges financières.

L' entreprise s'attend également à une stabilisation de ses revenus pour l'exercice financier de 2024, sur la base d'un taux de change constant, alors qu'une croissance de ses revenus dans le secteur des télécommunications au Canada devrait être contrebalancée par une baisse de ses revenus aux États-Unis.

Lors de son quatrième trimestre pour l'exercice 2023, qui a pris fin le 31 août, Cogeco a affiché des revenus de 766,7 millions de dollars, une hausse de 2,6% par rapport à la même période l'an dernier.

Ses revenus dans le secteur des télécommunications au Canada ont augmenté de 4,1%, notamment en raison de l'ajout de clients à son service d'Internet haute vitesse et de l'acquisition, en mars, d'oxio, un autre fournisseur d'Internet montréalais.

Le secteur des médias de Cogeco a aussi connu de bons résultats au quatrième trimestre, alors que ses revenus ont augmenté de 8,3% par rapport à un an plus tôt.

La situation a toutefois été moins radieuse au sud de la frontière pour l'entreprise, où ses revenus ont baissé de 2,5% d'une année à l'autre en raison de la diminution de sa clientèle du service Internet et de la diminution globale du nombre de clients à des services de vidéo et de téléphonie.

Malgré la hausse globale de ses revenus au quatrième trimestre, l'entreprise de télécommunications a vu ses profits chuter de 111,4 millions de dollars au quatrième trimestre de 2022 à 90,5 millions de dollars pour la même période en 2023, soit une baisse de 18,7%.

L'entreprise explique cette diminution par «la hausse des charges financières, de la dotation aux amortissements et des frais d'acquisition, d'intégration, de restructuration et autres frais».

En 2024, Cogeco prévoit une croissance de ses revenus dans le secteur des télécommunications au Canada, mais une baisse de ceux du même secteur aux États-Unis, où l'entreprise «continuera de faire face à la concurrence dans ses marchés, notamment de la part des fournisseurs de services fixes sans fil, et aux désabonnements aux services de vidéo».

«Pour ce qui est de l'avenir, l'expansion de notre réseau au Québec étant maintenant terminée, celle de notre réseau en Ontario étant à ses débuts, et celle du réseau de Breezeline étant en cours, nous prévoyons continuer d'ajouter de nouveaux clients du service Internet au cours de l'exercice 2024, ce qui fournira un apport à notre bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) ajusté et à nos flux de trésorerie disponibles au cours de l'exercice 2024 et par la suite», a souligné le président et chef de la direction de Cogeco, Philippe Jetté, dans un communiqué.

La société s'attend à des dépenses d'investissement se situant entre 700 millions et 775 millions de dollars en 2024, dont des investissements de 140 millions à 190 millions de dollars seront liés aux projets d'expansion de son réseau pour accroître sa zone de couverture au Canada et aux États-Unis.

Cogeco a aussi annoncé un dividende trimestriel de 0,854$ par action, ce qui représente une hausse de 16,8% par rapport à l'exercice précédent.

À la une

Budget fédéral 2024: l'art de se tirer dans le pied

EXPERT INVITÉ. Le gouvernement de Justin Trudeau «s’autopeluredebananise» avec son «budget mémorable».

Gain en capital: pas une surprise

EXPERT INVITÉ. «Combien d’impôt ça va vous coûter de plus?»

L'industrie technologique mécontente des mesures sur les gains en capital

Mis à jour à 17:22 | La Presse Canadienne

L'industrie technologique est mécontente des mesures sur les gains en capital.