Les pubs les plus marquantes de 2012

Publié le 26/12/2012 à 11:46, mis à jour le 26/12/2012 à 11:46

Les pubs les plus marquantes de 2012

Publié le 26/12/2012 à 11:46, mis à jour le 26/12/2012 à 11:46

Par Olivier Schmouker

6. Fromages d’ici (Fédération des producteurs de lait du Québec) – Agence : Cossette:

«Que ce soit avec des initiatives comme l’occupation spectaculaire du métro, ou les énormités de Benoît le "jos connaissant", on sait maintenant qu’il y a plus de 300 fromages d’ici. Et on est même maintenant capable d'en nommer. Un tour de force de communications», dit Mme Ducas.

7. Lancement de Iögo (Aliments Ultima) – agence : Dentsubos ; avec la collaboration de : Ad hoc recherche, Bo Branding & Design, Casacom, Cohésion Stratégies, Cri agence, DentsuBos, Denise Hobbs Marketing, Fasken Martineau, Gestev, Ideograma Identité, Legault Joly Thiffault, KPMG Secor, PMC, Ressac et Uranium Interactive

«Un lancement majeur, comme on n’en a pas vu beaucoup au Québec. Porté par une campagne réussie, qui a été amorcée par d'habiles teasers

8. SAAQ – agence : Lg2

«Tant pour les mises en garde contre le fait de texter au volant, pour les campagnes en faveur du port de la ceinture ou contre l’alcool au volant (avec, entre autres, l’«hymne à la honte»), la SAAQ multiplie les façons innovatrices de sensibiliser à la sécurité routière. Et tout cela, de façon efficace, sans jamais tomber dans le prêchi-prêcha.»

À la une

Le Canada est encore loin d'avoir une vraie stratégie industrielle

22/01/2022 | François Normand

ANALYSE. Un an après le dépôt d’un important rapport à ce sujet, Monique Leroux explique ce qu’il manque pour y arriver.

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.