Les pubs les plus marquantes de 2012

Publié le 26/12/2012 à 11:46, mis à jour le 26/12/2012 à 11:46

Les pubs les plus marquantes de 2012

Publié le 26/12/2012 à 11:46, mis à jour le 26/12/2012 à 11:46

Par Olivier Schmouker

3. La Saison des nids-de-poule – agence : Taxi Montréal

Cette campagne consiste notamment en une application pour iPhone et un site Web, qui permettent aux automobilistes de connaître l'emplacement des nids-de-poule, et même de signaler leur emplacement à la Ville de Montréal.

«Une autopublicité d’agence qui mérite d'être signalée, tant c’est un parfait exemple d’intégration et de multiplateforme. Le tout appuyé par des opérations publicitaires qui ont fait parler», dit la co-auteure du livre Les médias sociaux en entreprise : les comprendre, les utiliser et en tirer profit.

4. Plaisirs gastronomiques, le retour – agence : Sid Lee

«La première campagne avait été marquante. Plaisirs gastronomiques a réussi un retour six années plus tard, et amène le concept plus loin, en intégrant des chefs connus tels Apollo et Louis-François Marcotte.»

5. Vidéotron : les techniciens "piégés" par des clients et le remake de la Guerre des tuques – agence : Sid Lee

«Vidéotron continue de mettre à l’épreuve "pour vrai" ses techniciens, avec un grand succès. Et multiplie parallèlement, en télé et en radio, les clins d’oeils créatifs, dont ce remake d’une séquence-culte de La Guerre des tuques

Et de souligner : «Vidéotron est sans doute, parmi les annonceurs majeurs, celui qui innove le plus en pub, avec la qualité la plus constante».

À la une

Le Canada est encore loin d'avoir une vraie stratégie industrielle

22/01/2022 | François Normand

ANALYSE. Un an après le dépôt d’un important rapport à ce sujet, Monique Leroux explique ce qu’il manque pour y arriver.

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.