Les actionnaires et créanciers de Postmedia approuvent la restructuration

Publié le 07/09/2016 à 14:54

Les actionnaires et créanciers de Postmedia approuvent la restructuration

Publié le 07/09/2016 à 14:54

Par La Presse Canadienne

(Photo: Bloomberg)

Les actionnaires et créanciers de Postmedia ont approuvé la proposition de restructuration de la dette de 648 millions $ du conglomérat médiatique.

La société avait annoncé en juillet un plan en vertu duquel elle réduirait sa dette de près de moitié en échangeant une grande portion de sa dette contre des actions.

En vertu de l'accord, les créanciers de deuxième rang de Postmedia échangeront la dette d'environ 345 millions $ qui leur est due contre une participation de 98 pour cent dans la société. Les actionnaires actuels ne détiendront plus qu'une participation de deux pour cent.

L'entreprise émettra aussi environ 110 millions $ de nouveaux billets de deuxième rang qui viendront à échéance en juillet 2023.

Postmedia (Tor., PNC.B, PNC.A) prévoit aussi rembourser 78 millions $ de sa dette de premier rang et obtiendra une prolongation de quatre ans, soit jusqu'en juillet 2021, pour rembourser les autres 225 millions $.

Lors de rencontres distinctes mercredi matin, les créanciers de premier rang, ceux de deuxième rang et les actionnaires de l'entreprise ont voté pour le plan de restructuration.

Pour que le plan soit approuvé, il devait obtenir les deux tiers des votes lors de chacune des assemblées. 

Lors de l'annonce de son plan de restructuration, Postmedia avait dit avoir l'appui d'environ 80 pour cent de la part de ses créanciers de premier et deuxième rangs, et d'environ 75 pour cent de ses actionnaires.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

À la une

Pourquoi la Chine ne peut pas laisser gagner Hong Kong

BALADO - La démocratie s'érode à Hong Kong et la Chine communiste avalera un jour l'ancien territoire britannique.

La Fed résiste à la tentation de baisser les taux

Mis à jour à 14:28 | AFP

Malgré les pressions de Donald Trump, la Fed a choisi de garder son taux directeur inchangé entre 2,25% et 2,5%.

Pressée de toutes parts, la Fed n'est pas tout à fait prête mercredi à baisser les taux

10:28 | AFP

La Banque centrale américaine (Fed) devrait encore résister à assouplir sa politique monétaire mercredi.