Le géant publicitaire britannique WPP diligente une enquête sur son fondateur Martin Sorrell

Publié le 04/04/2018 à 06:31

Le géant publicitaire britannique WPP diligente une enquête sur son fondateur Martin Sorrell

Publié le 04/04/2018 à 06:31

Par AFP

Sir Martin Sorrell. (Photo: WPP)

Le géant britannique de la publicité WPP a annoncé l'ouverture d'une enquête indépendante à propos d'un possible comportement inapproprié de son fondateur Martin Sorrell.

«Le conseil d'administration de WPP a nommé un avocat indépendant pour conduire une enquête en réponse à une allégation de comportement inapproprié de Sir Martin Sorrell, directeur général de WPP», a expliqué le groupe dans un très bref communiqué publié mercredi matin.

«L'enquête est en cours. Les allégations n'impliquent pas des sommes qui auraient un impact sur WPP», a conclu l'entreprise.

Le Wall Street Journal a publié mardi un article où il affirme, sur la foi de sources proches du dossier, que le conseil d'administration de WPP cherche à déterminer si M. Sorrell a utilisé des actifs de l'entreprise de façon répréhensible.

Une des sources du journal ajoute que le conseil d'administration se penche aussi sur des allégations de comportement inapproprié, sans plus de détail.

Le WSJ cite en outre un mémo transmis aux principaux dirigeants du groupe dans lequel l'entreprise prévient qu'elle ne peut rendre publics les détails de l'enquête. «Le message pour nos employés et nos clients, c'est que l'activité continue comme d'habitude», explique-t-on dans ce mémo.

M. Sorrell a démenti catégoriquement toute mauvaise conduite.

«Des articles de presse ont évoqué une enquête de WPP sur une allégation de mauvaise conduite financière de ma part, notamment à propos de l'utilisation de fonds de l'entreprise», a écrit le patron dans un communiqué.

«Un cabinet d'avocat enquête sur cette allégation. Je rejette cette allégation sans réserve mais je reconnais que l'entreprise doit enquêter», a-t-il souligné, ajoutant penser que cette investigation serait terminée rapidement. 

Plan de succession ?

Agé de 73 ans, M. Sorrell a fondé WPP au milieu des années 1980 en transformant de fond en comble un fabricant de paniers metalliques, Wire and Plastic Products, dans lequel il venait d'investir. A coups d'acquisitions massives, WPP est devenu depuis un géant mondial de la publicité et M. Sorrell a été fait chevalier par la reine d'Angleterre en l'an 2000.

«En tant qu'actionnaire important, mon engagement pour l'entreprise que j'ai fondée il y a plus de 30 ans demeure absolu - envers nos employés, nos clients, nos actionnaires et toutes les parties prenantes», a souligné M. Sorrell.

Sur fond de résultats mitigés, le tout-puissant patron était déjà sous pression de mettre sur les rails un plan pour sa propre succession et cette demande pourrait désormais s'amplifier.

«La position de Martin Sorrell est scrutée», a expliqué Russ Mould, analyste chez AJ Bell, pour qui «il est difficile d'imaginer à quoi pourrait ressembler cette entreprise avec un autre patron».

«Même si cette enquête n'aboutit à rien, la société devra se charger de cette question de succession au plus tôt, vu que Sorrell vient d'avoir 73 ans», a-t-il ajouté.

La généreuse rémunération du fondateur de WPP, qui a culminé à quelque 70 millions de livres en 2015 (80 millions d'euros actuels), a défrayé la chronique ces dernières années et suscité la grogne d'une minorité d'actionnaires.

L'action WPP cédait 0,85% à 1.108 pence vers 09H30 GMT à la Bourse de Londres, après avoir perdu jusqu'à 3% en début de séance.


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

Des pénalités aux administrateurs pour contrer la cyberfraude?

11/10/2019 | Pascal Forget

Des experts en sécurité demandent aux partis de prendre position sur la protection des données et du système de crédit.

Hameçonnage: ça mord toujours

11/09/2019 | Pascal Forget

Vous recevez un courriel de votre patron, qui vous demande de transférer rapidement un montant à un fournisseur.

À la une

Barack Obama a raison: nous vivons à une belle époque

15/11/2019 | François Normand

ANALYSE - La perception est forte que nous vivons des heures sombres. Or, c'est faux, si l'on analyse l'histoire.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

10 choses à savoir cette fin de semaine

Des failles dans des guichets automatiques au Canada permettraient de voler vos infos bancaires.