Le Bureau de la concurrence autorise l'acquisition d'Astral par Bell

Publié le 04/03/2013 à 16:08, mis à jour le 04/03/2013 à 23:15

Le Bureau de la concurrence autorise l'acquisition d'Astral par Bell

Publié le 04/03/2013 à 16:08, mis à jour le 04/03/2013 à 23:15

Par Martin Jolicoeur

[Photo : LesAffaires.com]

Le Bureau de la concurrence vient d'émettre une lettre de non-intervention, autorisant par ce geste l'acquisition d'Astral par Bell.

Cette lettre satisfait l'une des deux approbations réglementaires requises pour que cette transaction d'importance puisse aller de l'avant. Elle nécessite également l'approbation du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) lequel doit remettre sa décision sous peu.

«Les consommateurs qui paient pour la programmation télévisuelle veulent un plus grand choix, des produits plus novateurs et des prix raisonnables», a indiqué John Pecman, commissaire de la concurrence par intérim. «L’accord conclu aujourd’hui est essentiel pour continuer à proposer aux consommateurs une offre diversifiée et assurer le maintien d’une réelle concurrence dans ce domaine.»

SUIVRE SUR TWITTER: Martin Jolicoeur

En vertu de l'entente intervenue entre les deux grands de la télécommunication canadienne, Bell s'engage à vendre - à Corus Entertainment notamment- une vingtaine de chaînes de télévision et de radio d'Astral, et à conserver pour elle un total de huit chaînes de télévision, soit Super Écran, Cinépop, Canal Vie, Canal D, VRAK.TV et Ztélé, et les services de langue anglaise The Movie Network, lequel comprend HBO Canada, et TMN Encore.

Le Bureau de la concurrence, non équivoque

Par voie de communiqué, le Bureau de la concurrence explique avoir déterminé qu’en l’absence de cet accord, l’acquisition des chaînes de télévision payantes et spécialisées d’Astral par Bell se serait vraisemblablement traduite par «une augmentation des prix, une innovation moindre et un choix réduit de programmation télévisuelle».

À la une

Investissement responsable: penser «gagnant-gagnant»

BLOGUE INVITÉ. À long terme, je suis convaincu que ce sont les entreprises responsables qui créeront le plus de valeur.

L'évaluation des investissements responsables relève du Far West

15/11/2019 | Denis Lalonde

BALADO.Les investissements responsables sont là pour durer mais leur évaluation relève du Far West, dit François Bourdon

En attente du marché baissier?

BLOGUE INVITÉ. En fait, sommes-nous vraiment dans un marché haussier qui bat des records de longévité?