La hausse des dépenses opérationnelles freine Telus

Publié le 03/08/2018 à 14:44, mis à jour le 03/08/2018 à 15:10

La hausse des dépenses opérationnelles freine Telus

Publié le 03/08/2018 à 14:44, mis à jour le 03/08/2018 à 15:10

[Photo: 123rf.com]

Le groupe canadien de télécoms Telus a annoncé vendredi un bénéfice relativement stable au deuxième trimestre en dépit d’une augmentation de ses abonnés, en raison notamment de la hausse des dépenses.


Telus a dégagé un bénéfice de 390 millions de dollars canadiens entre avril et juin, à comparer avec des profits de 389 millions de dollars pour la même période de l’an dernier.


Hors éléments exceptionnels, le bénéfice ajusté et ramené à une action est ressorti à 70 cents, résultat conforme à la prévision moyenne des analystes.


Le chiffre d’affaires a progressé de 5 %, à un peu moins de 3,5 milliards de dollars, et les coûts de fonctionnement de 6 % à 2,2 milliards de dollars, selon le communiqué de l’opérateur canadien.


La croissance du chiffre d’affaires a été contrebalancée par l’augmentation des dépenses d’exploitation, un amortissement plus élevé après des investissements dans les réseaux à large bande, ainsi qu’une hausse des coûts de financement.


Pour les activités du réseau mobile, les ventes ont augmenté de 2,7 % à 1,5 milliard de dollars avec à la fois une augmentation des abonnés et de la proportion de ceux optant pour des forfaits comportant plus de données. Ces résultats ont toutefois été affectés « par la pression exercée sur le prix des forfaits par la concurrence », a souligné Telus.


Le chiffre d’affaires des activités filaires (accès internet, téléphonie, télévision) s’est monté à 1,1 milliard de dollars, en augmentation de 13 % par rapport au deuxième trimestre de l’an dernier, une progression largement tirée par les volumes d’affaires et de données.


«Les analystes ont déclaré avoir été positivement surpris par le nombre d'abonnés que Telus a ajouté à ses réseaux filaires, lesquels offrent des services de télévision par téléphone, internet et IPTV dans l'ouest du Canada et dans l'est du Québec.


L'ajout de Telus à sa base nationale d'abonnés sans fil correspond à peu près aux attentes, mais certains signes montrent que l'environnement des prix est devenu plus concurrentiel cette année.


Au total, l'entreprise a ajouté 135 000 nouveaux clients sans fil, internet haute vitesse et télévision.


Cela comprend 87 000 ajouts nets à son service sans fil postpayé, une référence de l'industrie, ainsi que 29 000 abonnés à internet haute vitesse et 15 000 clients de Telus TV.


L'analyste de Barclays Capital, Phillip Huang, a qualifié les abonnés de Telus de services filaires de «vedette» pour le deuxième trimestre et a attribué le gain au déploiement de la fibre optique jusqu'à la maison (FTTP), ce qui augmente les vitesses du réseau résidentiel.


Les ajouts à internet ont été supérieurs à l'estimation des analystes de 15 000 usagers, les ajouts à la télévision ont dépassé la projection de 4000 et les lignes téléphoniques ont enregistré un recul de seulement 10 000 par rapport à l'estimation de 20 000, a indiqué M. Huang.


«Telus est actuellement le plus avancé de son programme FTTP, et nous croyons qu'il continue de bénéficier d'un environnement concurrentiel plus stable que celui de ses homologues du centre et de l'est du Canada», a écrit M. Huang.


Les ajouts nets de Telus sans fil étaient proches des estimations des analystes, mais M. Huang a affirmé que les résultats financiers «reflètent que l'environnement des prix est devenu plus compétitif cette année».


 


 


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Dans la jungle des forfaits résidentiels

Édition de Octobre 2018 | Didier Bert

Êtes-vous de ceux qui paient sans regarder leurs factures de services de télévision, d'accès à Internet et de ...

Le Royaume du Lesotho, terre d'essai du 5G

07/09/2018 | AFP

Il propose un débit maximal de 700 mégabits par seconde qui permet de télécharger un film en une poignée de secondes.

À la une

Le dangereux déclin des classes moyennes

19/04/2019 | François Normand

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Le parti communiste perdra-t-il le monopole du pouvoir en Chine?

19/04/2019 | François Normand

BALADO - Quatre scénarios sont possibles pour l'avenir de la Chine, selon un récent livre. Lequel est le plus probable?

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.