L'ombudsman des télécoms a reçu moins de plaintes qu'en 2019

Publié le 30/11/2020 à 09:54

L'ombudsman des télécoms a reçu moins de plaintes qu'en 2019

Publié le 30/11/2020 à 09:54

Par La Presse Canadienne

Le nombre de plaintes pour la période d’un an s’étant terminée le 31 juillet a diminué de 19 % comparativement à 2019. (Photo: 123RF)

L’ombudsman canadien des services sans fil et internet et de la télévision a reçu moins de plaintes de consommateurs l’an dernier.

La Commission des plaintes relatives aux services de télécom-télévision (CPRST) affirme que le nombre de plaintes pour la période d’un an s’étant terminée le 31 juillet a diminué de 19 % comparativement à l’année précédente.

La période comprenait le début de la pandémie de COVID-19, qui a forcé de nombreux Canadiens à compter sur les services de télécommunications pour travailler, étudier et socialiser.

La CPRST affirme qu’il y a eu plus de plaintes concernant la qualité de l’internet à domicile entre mars et juillet qu’un an auparavant.

Cependant, pour les 12 mois couverts par le rapport, les services sans fil représentaient 44 % de toutes les plaintes.

Les services internet ont généré 27 % des plaintes, suivis des services de télévision avec 14 %.

La facturation a été le sujet de plainte le plus fréquent.

 

Sur le même sujet

À la une

Bourse: les indices de Wall Street terminent en ordre dispersé

Mis à jour à 17:03 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le resserrement des mesures sanitaires dans le monde pèse sur les marchés.

Titres en action: Alphabet, Intel, Nuvei

Mis à jour à 09:38 | LesAffaires.com et AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Forcez l'adoption d'une politique de télétravail, exige un groupe

Selon Télétravail Québec, il faut obliger l'adoption d'une politique pour en clarifier les règles.