Faits d’armes de Ted Rogers

Publié le 02/12/2008 à 00:00

Faits d’armes de Ted Rogers

Publié le 02/12/2008 à 00:00

Par Dominique Lemoine

1960 : Acquisition de la station de radio CHFI grâce à un emprunt de 85 000$.
(À une époque ou 5% de l’auditoire possédait un poste FM, Rogers vendait au prix coûtant une importante quantité de récepteurs FM pour accroître l'auditoire de CHFI).

1967 : Lancement dans la câblodistribution avec une portion de la station de télévision privée CFTO-TV.

1979 : Acquisition de Canadian Cablesystems.

1980 : Acquisition de Premier Cablesystems (Vancouver) pour consolider sa présence sur le marché de la câblodistribution.

1983 : Lancement au Canada d’un marché des obligations industrielles à taux d’intérêt élevé pour financer sa stratégie expansionniste axée sur l’innovation.

1985 : Entrée sur le marché de la téléphonie sans fil avec la fondation de Cantel, connue aujourd’hui sous le nom de Rogers Sans-fil.

1989 : Bénéfice d’un milliard de dollars sur la vente de ses biens aux États-Unis.

1989 : Entrée sur le marché de l’interurbain avec l’acquisition de 40% de CN/CP Télécommunications, qui deviendra par la suite Unitel.

1990 : Devient officier de l’ordre du Canada.

1992 : Le CRTC autorise d’autres entreprises à entrer en concurrence avec Bell Canada, qui détient un monopole sur le marché de communications interurbaines.

1994 : Devient membre du Temple de la renommée de l’entreprise canadienne.

1994 : Rachat de Maclean-Hunter, société de biens dans les domaines du câble, de la diffusion et de l’édition, pour 3,1 milliards de dollars.

1995 : Séparation d’Unitel et de Rogers Communication après une perte de 500 millions de dollars pour Rogers.

1995-2000 : Services de réseau de Rogers permet de récupérer l’argent perdu plus un milliard de dollars, division vendue à AT&T Canada, qui avait aussi acheté Unitel.

1998 : L’action de Rogers sombre à 4,8 dollars et l’entreprise cumule une dette qui inquiète Bay Street.

Années 2000 : Lancements d'Internet haute vitesse et de la télévision numérique à domicile, ainsi que de la messagerie texte et du courriel sur les téléphones sans fil.  

2000 : Acquisition des Blue Jays de Toronto avec une indemnité de rupture de négociations versées à la suite de l’échec de l’offre publique d’achat de Vidéotron.

2004 : Acquisition de Microcell Communications et sa marque sans fil Fido pour 1,6 milliard, après avoir racheté les parts d’AT&T dans Rogers Sans-fil pour 1,8 G$.

Au total, Rogers Communications emploie aujourd'hui 24 000 personnes et vaut approximativement 18 milliards de dollars.

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Élections fédérales: les grands enjeux économiques

11/10/2019 | Les Affaires

ÉLECTIONS FÉDÉRALES. Les Affaires vous présente des entrevues économiques avec six formations politiques.

Actifs échoués: les hydrocarbures canadiens sont-ils à risque?

12/10/2019 | François Normand

ANALYSE - Les énergies fossiles risquent de devenir l'équivalent des lignes fixes pour la téléphonie mobile.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

12/10/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.