Faillite de Capitales Médias: réunion d'urgence du gouvernement Legault

Publié le 19/08/2019 à 14:14, mis à jour le 19/08/2019 à 15:08

Faillite de Capitales Médias: réunion d'urgence du gouvernement Legault

Publié le 19/08/2019 à 14:14, mis à jour le 19/08/2019 à 15:08

Les logos des six quotidiens de Capitales Médias sur une pancarte.

(Photo: courtoisie)

Groupe Capitales Médias (GCM), qui publie plusieurs quotidiens dont Le Soleil de Québec et Le Droit à Ottawa, se serait placé sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers. 

Le groupe propriétaire de plusieurs quotidiens régionaux aurait déposé un avis d'intention dans ce but, rapportent plusieurs médias.

Le président exécutif de GCM, Martin Cauchon, se disait pourtant confiant en l'avenir la semaine dernière.

Réunion d'urgence

Le gouvernement de François Legault, déjà alerté par la situation de l'entreprise la semaine dernière, a convoqué d'urgence ses ministres par téléphone.

Une conférence de presse à ce sujet a été organisée par le ministre de l'Économie et de l'Innovation, Pierre Fitzgibbon, et la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Langue française, Nathalie Roy, vers 16h. 

Dimanche, M. Legault a promis que son gouvernement allait «tout faire» pour que les journaux de GCM continuent de paraître après cette date. Il s'était auparavant dit ouvert à une aide ponctuelle d'urgence, en attendant qu'un programme général d'aide aux médias soit mis sur pied.

Outre Le Soleil et Le Droit, l'entreprise possède Le Nouvelliste de Trois-Rivières, La Tribune de Sherbrooke, La Voix de l'Est de Granby, Le Quotidien et Le Progrès week-end à Saguenay.

Québecor, qui publie notamment Le Journal de Québec et Le Journal de Montréal, aurait manifesté son intérêt envers les journaux de GCM. L'opposition libérale s'inquiète toutefois de la concentration de la presse dans l'éventualité où Québecor les rachèterait.

«L'heure est grave»

La semaine dernière, le syndicat Unifor réclamait une aide financière «ciblée et urgente» du gouvernement Legault pour sauver les emplois dans les quotidiens du Groupe Capitales Médias et l'information en région. 

Le syndicat Unifor, affilié à la FTQ, représente une centaine des travailleurs menacés par la situation financière difficile du groupe médiatique, dans les journaux quotidiens «La Tribune», à Sherbrooke, et «Le Quotidien», à Saguenay.

«L'heure est grave en ce qui concerne l'avenir des six quotidiens régionaux du Groupe Capitales Médias», avait affirmé en entrevue vendredi à La Presse canadienne le directeur québécois d'Unifor, Renaud Gagné.

Avec la Presse canadienne.


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Comment Trump alimente les tensions dans le golfe Persique

20/09/2019 | François Normand

ANALYSE - Le golfe Persique est une poudrière sur le point d'exploser; Washington en est en grande partie responsable.

La Bourse attend le prochain déclic

BLOGUE. Les bonnes données économiques et la Fed rassurent mais le test des profits et du conflit commercial approche.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

21/09/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.