Entrepreneuriat : Bachand veut rassurer

Publié le 18/02/2009 à 00:00

Entrepreneuriat : Bachand veut rassurer

Publié le 18/02/2009 à 00:00

Par Martin Jolicoeur

Celui qui porte aussi les chapeaux de l’Innovation et de l’Exportation à Québec, rappelle le retard historique des Québécois dans l’entrepreneuriat.



Journal Les Affaires – La situation de l’entrepreneuriat vous préoccupe-t-elle ?



Raymond Bachand – Les statistiques ne sont pas réjouissantes. Mais ce qui compte n’est pas tant de nous comparer aux autres provinces que d’observer notre progression. Rappelons-nous que l’ensemble de notre culture économique a démarré beaucoup plus tardivement ici qu’aux États-Unis ou ailleurs au pays. Avant les années 1960, l’entrepreneuriat ne faisait pas partie de nos valeurs. C’est la même chose avec le capital de risque. Regardons d’où nous venons avant de nous comparer.



JLA – Est-ce que les entrepreneurs du Québec dépendent trop du soutien de l’État ou y ont-ils recours par manque d’autres options, comme des fortunes privées ?



R.B. – Il y a un peu des deux. Que l’État s’implique reste important, à tout le moins jusqu’à ce que la culture entrepreneuriale s’enracine. Peut-être que les choses changeront en 2015-2020 et que l’État pourra alors commencer à se retirer pour laisser la place au privé. Mais d’ici là, il faut donner un coup de pouce. Car pour un Charles Sirois qui a réussi et qui réinvestit au Québec, il y en a cent comme lui en Californie. Les choses changent, certes, mais en attendant, il faut être là. C’est ainsi qu’émergeront d’autres étoiles, comme Daniel Langlois ou Guy Laliberté, qui deviendront à leur tour des modèles qui inspireront nos jeunes.



JLA – Que peut faire votre gouvernement pour remédier à la situation ?



R.B. – On peut soutenir les organismes d’aide aux entreprises et contribuer au développement du mentorat et à l’accès au capital. Pour ce qui est du financement, notre contribution se décline en dizaines de programmes, selon la taille des entreprises, allant du microcrédit à l’aide à l’entrepreneuriat féminin.





image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Immobilier: les Chinois supplantent les Français et les Américains

20/03/2019 | Martin Jolicoeur

En forte croissance, les investisseurs chinois dépassent maintenant les Francais et les Américains à Montréal.

À la une: Montréal est «hot» en immobilier. Trop?

Édition du 23 Mars 2019 | Les Affaires

En manchette cette semaine, Montréal est «hot» en immobilier. Trop?

Les ventes de maisons de luxe ont grimpé à Montréal, selon Sotheby's

À Calgary, Vancouver et dans le grand Toronto, le nombre de vente a plutôt chuté.