Des États américains portent plainte contre Meta, accusé de nuire à la santé des enfants

Publié le 24/10/2023 à 14:18, mis à jour le 24/10/2023 à 14:20

Des États américains portent plainte contre Meta, accusé de nuire à la santé des enfants

Publié le 24/10/2023 à 14:18, mis à jour le 24/10/2023 à 14:20

Par AFP

La plainte accuse aussi Meta d'enfreindre la loi sur la confidentialité des données personnelles des enfants. (Photo: 123RF)

Plus de quarante États américains ont décidé de poursuivre Meta en justice, accusant Facebook et Instagram de nuire à la «santé mentale et physique de la jeunesse du pays», d'après la plainte déposée mardi auprès d'un tribunal californien.

«Meta a exploité des technologies puissantes et sans précédent pour attirer [...] et finalement piéger les jeunes et les adolescents, afin de faire des profits», assènent les procureurs généraux dans l'introduction de la plainte, consultée par l'AFP.

Les États, démocrates et républicains, ajoutent que le groupe californien a selon eux «dissimulé la façon dont ces plateformes exploitent et manipulent ses consommateurs les plus vulnérables», et «négligé les dommages considérables que ces plateformes ont causés à la santé mentale et physique des jeunes de notre pays».

Cette action en justice représente l'aboutissement d'enquêtes menées depuis deux ans sur les méthodes des deux plateformes, considérées comme «addictives» par les autorités.

Les procureurs généraux s'étaient mobilisés à l'automne 2021 après qu'une ex-employée de Facebook ait lancé l'alerte sur les pratiques de son ancienne entreprise.

L'ingénieure Frances Haugen avait fait fuiter plus de 20 000 pages de documents internes, en martelant devant différents parlements que le réseau social faisait passer les profits avant la sécurité de ses utilisateurs.

La plainte de mardi accuse aussi Meta d'enfreindre la loi sur la confidentialité des données personnelles des enfants.

Les États demandent à la justice de forcer Meta à mettre fin à ses pratiques et réclament le paiement d'amendes.

Meta n'a pas immédiatement répondu à une sollicitation de l'AFP.

Les procureurs généraux américains font régulièrement front face aux géants des technologies, notamment sur les questions de monopole ou de protection des informations personnelles.

Sur le même sujet

Fortnite à l'amende pour avoir poussé des enfants à l'achat

Mis à jour le 14/05/2024 | AFP

Les autorités néerlandaises ont infligé mardi une amende de 1,1 million d'euros à Epic Games.

Des documents soulignent la «réticence historique» de Meta à protéger les enfants

Mis à jour le 18/01/2024 | La Presse Canadienne

La société est poursuivie par le Nouveau-Mexique pour ne pas avoir assuré la sécurité des enfants sur ses plateformes.

À la une

Ottawa prévoit présenter un projet de loi sur les gains en capital avant l’été

Il y a 12 minutes | La Presse Canadienne

Le budget fédéral présenté en avril propose de rendre imposables les deux tiers des gains en capital.

Un atterrissage en douceur en vue, que fait-on?

EXPERT INVITÉ. Le scénario d'un atterrissage en douceur de l'économie est théoriquement en place.

L’art d’être plus efficace

EXPERT INVITÉ. «J’ai décidé de ne plus subir la technologie et de l’utiliser, sous mes conditions.»