Début des procédures d'extradition pour Meng Wanzhou

Publié le 11/08/2021 à 08:59

Début des procédures d'extradition pour Meng Wanzhou

Publié le 11/08/2021 à 08:59

Par La Presse Canadienne

(Photo : La Presse Canadienne)

L’audience formelle d’extradition de la dirigeante de Huawei accusée de fraude aux États-Unis devrait débuter mercredi devant la Cour suprême de la Colombie-Britannique alors que des avocats du gouvernement expliqueront pourquoi Meng Wanzhou devrait être extradée pour faire face à des accusations.

Son audience d’extradition tant attendue se déroule alors que les tribunaux chinois condamnent des Canadiens dont la peine ou la détention sont largement considérées comme des représailles en réponse à l’arrestation de la dirigeante en 2018.

Un tribunal chinois a confirmé mardi la condamnation à mort du Canadien Robert Schellenberg, dont la peine initiale de 15 ans de prison pour trafic de drogue s’est transformée en une peine de mort un mois seulement après l’arrestation de Meng Wanzhou.

L’entrepreneur Michael Spavor a été reconnu coupable d’espionnage et condamné à 11 ans de prison, à la suite d’une courte audience qui s’est tenue à huis clos en mars.

Meng Wanzhou, qui est la directrice financière de Huawei et fille du fondateur du géant chinois des télécommunications, nie les allégations selon lesquelles elle aurait placé la HSBC dans une situation où la banque enfreindrait les sanctions américaines contre l’Iran.

Le tribunal de Vancouver a entendu de nombreux arguments de l’équipe juridique de Meng Wanzhou demandant sa libération au motif qu’elle avait subi plus de 30 abus de procédure, y compris de l’ingérence politique de la part du président des États-Unis de l’époque, Donald Trump, bien que la Couronne ait nié toute inconduite.

Sur le même sujet

Un projet de loi obligerait les entreprises à signaler les cyberattaques

Le projet de loi fédéral sera déposé mardi et viserait les entreprises du secteur privé.

Retrait 5G de Huawei: Washington salue la décision d'Ottawa

Les États-Unis avaient commencé dès 2019 à empêcher les entreprises américaines de faire affaire avec Huawei.

À la une

À surveiller: Dollarama, MTY, et Magna

Il y a 41 minutes | Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Dollarama, MTY et Magna?

Les nouvelles du marché

Mis à jour il y a 7 minutes | Refinitiv

L'Angleterre en récession technique, Apple en chute et une baisse de revenu pour BlackBerry.

Votre équipe aussi peut maîtriser l'art de l'empathie

RHÉVEIL-MATIN. «Maintenant, en tant qu'employeur, on doit mériter le déplacement».