David Radler de retour au pays

Publié le 01/10/2008 à 00:00

David Radler de retour au pays

Publié le 01/10/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
Agé de 65 ans, Radler a été envoyé en prison pour avoir fraudé l'empire de médias Hollinger International de plusieurs millions de dollars, avec l'ex-magnat de la presse Conrad Black. Il a entrepris de purger une peine de 29 mois de détention dans une prison fédérale de Pennsylvanie, en février.

Radler a cependant quitté la prison américaine où il purgeait sa sentence et avait été remis aux autorités canadiennes le 18 septembre, a indiqué la porte-parole du bureau fédéral des prisons, Traci Billingsley.

Le transfert a eu lieu en vertu d'un traité permettant que des ressortissants canadiens puissent purger dans leur pays d'origine les peines leur ayant été imposées aux Etats-Unis, a précisé Mme Billingsley.

David Radler a plaidé coupable à un simple chef de fraude postale grâce à une entente qui prévoyait qu'il témoigne contre Black, son ancien partenaire. Il a consenti à cette entente en échange d'une peine relativement plus clémente.

Black et ses avocats ont férocement attaqué Radler durant son procès de quatre mois. Ils lui ont reproché d'avoir choisi de témoigner et l'ont accusé d'avoir menti au sujet du rôle joué par Black dans l'affaire de fraude pour parvenir à une entente avec les procureurs.


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Canada: l'économie a connu un brusque ralentissement fin 2019

Il y a 59 minutes | AFP

Le PIB a progressé de seulement 0,3 %, une forte baisse par rapport à la croissance de 1,1 % au 3e trimestre.

À surveiller: Banque Nationale, Kinaxis et Banque TD

08:55 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Banque Nationale, Kinaxis et Banque TD? Voici quelques recommandations d'analystes.

Bourse: le temps de miser sur les grandes banques canadiennes?

BALADO. Les plongeons boursiers des derniers jours rendent les titres bancaires très intéressants, selon Steve Bélisle.