CTV élimine une centaine de postes

Publié le 27/11/2008 à 00:00

CTV élimine une centaine de postes

Publié le 27/11/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
La porte-parole, Bonnie Brownlee, n'était pas encore en mesure de préciser, jeudi matin, quels services seraient touchés, la direction étant encore en train d'informer le personnel au sujet de ces coupes.

Plus tôt ce mois-ci, le président et chef de la direction de CTVglobemedia, Ivan Fecan, avait fait parvenir une lettre aux employés les avertissant qu'une baisse des revenus de publicité forcerait la compagnie à effectuer des mises à pied et à geler l'embauche.

CTVglobemedia est détenue à 40 par la société de portefeuille de la famille Thomson, Woodbridge Co., à hauteur de 25 pour cent par Teachers (Régime de retraite des enseignantes et enseignants de l'Ontario), à hauteur de 20 pour cent par Torstar Corp. (TSX:TS.B) (maison mère du Toronto Star) et à hauteur de 15 pour cent par le groupe BCE (TSX:BCE) (maison mère de Bell).

image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Le G7 Finances fait un pas vers la taxation des géants du numérique

15:31 | AFP

Le G7 s’est aussi entendu sur « pour instaurer une taxation minimale à l’impôt sur les sociétés ».

FaceApp aspire vos données, mais ce n'est pas la seule

15:15 | AFP

Outre le fait que la société est russe, sont en cause les conditions générales d’utilisation.

États-Unis: mises en garde sur la populaire application russe FaceApp

10:49 | AFP

Un sénateur appelle la police à enquêter sur les «risques pour la sécurité nationale et la vie privée».