Bénéfice de 381 M$ pour Thomson Reuters

Publié le 12/11/2008 à 00:00

Bénéfice de 381 M$ pour Thomson Reuters

Publié le 12/11/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
Un an plus tôt, soit avant l'acquisition de la britannique Reuters Group par la canadienne Thomson Corp., le bénéfice net avait été de 2,97 milliards $ US, ou 4,61 $ US par action.



Ces chiffres tiennent compte des activités abandonnées dont la contribution aux profits, au troisième trimestre de 2007 s'élevait à 2,66 milliards $ US, un montant lié à la vente de Thomson Learning l'an dernier.



Le bénéfice issu des activités poursuivies au troisième trimestre de 2008 s'élève ainsi à 392 millions $ US, contre 314 millions $ US l'an dernier.



Les revenus totaux de Thomson Reuters ont été de 3,33 milliards $ US au troisième trimestre de 2008, contre 1,80 milliard $ US un an plus tôt.



Ces chiffres consolidés respectent les principes comptables généralement reconnus aux Etats-Unis ne comprennent pas les résultats de Reuters Group avant la date effective de la fusion, soit le 17 avril 2008.



Sur une base pro forma, qui utilise le 1er janvier 2007 comme date de la fusion de Thomson et Reuters de façon à permettre des comparaisons d'une année à l'autre reflétant davantage la réalité, les revenus de l'entreprise (3,33 milliards $ US) ont crû de huit pour cent au troisième trimestre de 2008 par rapport à ceux (3,10 milliards $ US) du troisième trimestre de 2007 et le bénéfice d'exploitation sous-jacent, de 17 pour cent, pour atteindre 676 millions $ US.



image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Du numérique à la brique: le virage de BonLook

Il y a 47 minutes | Catherine Charron

Découvrez pourquoi l'entreprise a décidé d'ouvrir plus d'une trentaine de points de vente physiques.

Du numérique à la brique: la transition de Frank and Oak

17/04/2019 | Catherine Charron

Voici pourquoi l'entreprise a pris la décision d'ouvrir des points de vente physiques.

Le taux directeur demeure inchangé à 1,75%

Mis à jour à 11:25 | La Presse Canadienne

Sa révision à la baisse de la croissance fait suite au brusque ralentissement de l’économie canadienne à la fin de 2018.