Bell Média achète Cogeco Métromédia

Publié le 05/01/2016 à 17:29

Bell Média achète Cogeco Métromédia

Publié le 05/01/2016 à 17:29

Par Matthieu Charest

Les deux géants médiatiques Cogeco Diffusion (Tor., CGO) et Bell Média (Tor., BCE) ont conclu une transaction majeure avec la vente de la division affichage de Cogeco (Métromédia) à Bell Média.

Selon un document interne de Cogeco obtenu par Les Affaires et confirmé par Bell, la vente prend effet dès maintenant.

Cogeco Métromédia était l’un des réseaux d’affichage les plus importants au pays, avec une présence dans tous les provinces et territoires, sauf au Nunavut et au Nouveau-Brunswick. La filiale détenait notamment le réseau métrovision, qui diffuse des informations dans le réseau de la Société de transport de Montréal.

Par voie de communiqué, le président et chef de la direction de Cogeco Diffusion, Richard Lachance, a déclaré «qu’à la lumière de la consolidation importante survenue dans l’industrie de l’affichage au fil des ans, laissant peu de place aux fournisseurs ultraspécialisés dans ce secteur, le moment nous apparaissait tout indiqué de profiter d’une offre d’achat avantageuse à plusieurs points de vue pour notre entreprise». 

Une transaction qui nous permet de «devenir un fournisseur publicitaire des principaux réseaux de transport collectif du Grand Montréal, y compris la STM, la STL et le RTL», a-t-on laissé entendre du côté de Bell Média, qui devrait incorporer l’entité à sa division Astral Affichage.

«Nous faisons également notre entrée officielle dans le marché de l’affichage intérieur et gérera désormais des sites tels que la Gare Centrale, la Place des Arts et des propriétés d'Ivanhoé Cambridge au Québec, ainsi que les autobus touristiques de Gray Line à Montréal».

Métromédia avait été acquis par Cogeco Diffusion en 2011. 

 

 

 

 

À la une

Hausse des émissions de GES au Canada en 2019

Il y a 43 minutes | La Presse Canadienne

Les dernières données démontrent que ces niveaux d’émissions sont plus proches de ce qu’ils étaient en 2005.

Sobeys ramène la «prime confinement»

Par exemple, un employé qui travaille une semaine de 40 heures gagnerait une prime de 100 $ pour cette période.

Ottawa ne peut dire si MindGeek est une entreprise canadienne

Il y a 52 minutes | La Presse Canadienne

Bien que l’entreprise soit établie à Montréal, elle a des activités dans le monde entier.