Astral Media réalise des profits de 39,9 M$

Publié le 29/10/2008 à 00:00

Astral Media réalise des profits de 39,9 M$

Publié le 29/10/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
Par action, le bénéfice net a été de 68 cents au dernier trimestre de 2008, contre 71 cents un an plus tôt.

Le bénéfice net comprend une perte nette de 1,9 million $ liée aux activités abandonnées. Le bénéfice par action des activités poursuivies s'établit donc à 72 cents pour le quatrième trimestre de 2008, comparativement à 71 cents un an plus tôt.

Les revenus d'Astral ont atteint 229,9 millions $ au quatrième trimestre de 2008, contre 160,6 millions $ un an auparavant. La hausse est de 43 pour cent.

Astral Media exerce ses activités dans les secteurs de la télévision spécialisée et payante, de la radio, de l'affichage extérieur et de iMedia. Elle compte dans son portefeuille les chaînes de télévision Canal Vie, Canal D, VRAK.TV, Séries+ et Super Ecran. Dans le secteur de la radio, elle possède les réseaux Energie, RockDétente et Standard, entre autres.

image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Mais où est passée la peur de la récession?

BLOGUE INVITÉ. Après un rebond des marchés, on entend beaucoup moins parler de récession. Pourtant...

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Investir: trois critères pour choisir ses actions

19/07/2019 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Un investisseur devrait analyser ses titres boursiers comme s'ils étaient une entreprise privée.