Achats groupés: le début de la consolidation au Québec

Publié le 02/03/2012 à 22:08, mis à jour le 02/03/2012 à 22:31

Achats groupés: le début de la consolidation au Québec

Publié le 02/03/2012 à 22:08, mis à jour le 02/03/2012 à 22:31

Par lesaffaires.com

Le créneau des achats groupés, popularisé par l’américaine Groupon, existe depuis moins de deux ans au Québec, mais est déjà sous l’effet d’une vague de consolidation.


Le chef de file du secteur dans la province, Tuango.ca, a annoncé vendredi qu’il achetait les actifs de sa rivale LeRenard.ca, un site lancé par une filiale de Gesca, propriétaire de La Presse, il y a à peine onze mois. Le montant de la transaction reste confidentiel.


Propriétés numériques Square Victoria, une filiale de Gesca, éditeur de La Presse et du quotidien Le Soleil de Québec, a cédé LeRenard en échange d’une participation dans Tuango.ca. Ce site compte déjà parmi ses actionnaires l’éditeur de journaux et de livres torontois Torstar.


Jérôme Guidollet, coprésident de Tuango.ca, a expliqué à LesAffaires.com que cette transaction est stratégique sur plusieurs plans pour l’entreprise qu’il a cofondée en août 2010. Non seulement Tuango élimine un concurrent, elle consolide sa position de chef de file du secteur dans la province, en faisant passer sa part du marché québécois de 45 % à plus de 50 %.


«Cette transaction nous permet d’être plus gros que tous les autres acteurs combinés du secteur, avec plus de 750 000 acheteurs. De plus, cela nous permet d’avoir accès à la visibilité médiatique dont jouissait LeRenard.ca et que nous jalousions », explique M. Guidollet. Tuango pourra en effet profiter de la grande portée du réseau de journaux de Gesca pour faire la promotion de ses offres, le nerf de la guerre dans le créneau des achats groupés.


Tuango a vendu pour 25 millions $ de coupons-rabais en 2011, révèle l’entrepreneur derrière Tuango, qui a des origines françaises. Au cours du seul mois de février, Tuango a écoulé pour 3 millions $ de coupons.


M. Guidollet affirme que son entreprise est rentable depuis pratiquement ses débuts, en août 2010. Une affirmation plutôt surprenante quand on sait que le créateur de ce nouveau créneau, Groupon, est toujours déficitaire et cherche de nouvelles avenues pour rentabiliser ses activités. « Nous avons toujours fait très attention à ce qu’on dépense», explique M. Guidollet.


Lisez une consolidation inévitable à la page suivante



image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Entrevue n° 327 - Brad Keywell, entrepreneur en série et cofondateur, Uptake

Édition du 22 Juillet 2017 | Diane Bérard

PERSONNALITÉ INTERNATIONALE. Brad Keywell a créé 14 entreprises. C'est un pilier de l'écosystème ...

Groupon supprimera environ 1100 emplois

L'entreprise a précisé que les suppressions d'emplois auraient lieu dans ses activités internationales.

À la une

Les milléniaux plus riches que les X!

Il y a 50 minutes | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Leurs revenus sont nettement plus élevés. Mais aussi leurs dettes, selon Statistique Canada...

À surveiller: Metro Inc, Morgan Stanley et CI Financial

08:55 | Jean Gagnon

Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Le Galaxy Fold de Samsung veut révolutionner le marché du sans-fil

BLOGUE. L’inventeur de la phablette veut aussi être crédité pour le téléphone pliable. Ingénieux ou fausse bonne idée?