Transformer le verre recyclé en bouteilles: changements nécessaires

Publié le 13/08/2019 à 10:25

Transformer le verre recyclé en bouteilles: changements nécessaires

Publié le 13/08/2019 à 10:25

Par Pascal Forget
verre recyclé

(Photo: 123RF)

En vertu d’une entente de principe entre le fabricant Owens-Illinois et le conditionneur Groupe Bellemare, de Trois-Rivières, on pourrait fabriquer de nouvelles bouteilles avec le verre de la collecte sélective.

«Nous avons l’intention d’investir dans la technologie, mais de bonnes ententes sur plusieurs années sont nécessaires pour justifier l’investissement,» affirme Serge Bellemare, copropriétaire du Groupe Bellemare.

Pour mettre en place le plan d’affaires, on demande une interdiction progressive de la pratique d’employer du verre comme matériaux de recouvrement dans les sites d’enfouissement. Une mesure temporaire qui avait été mise en place à la suite de la fermeture du conditionneur Klareco en 2013, pour ouvrir un marché supplémentaire aux centres de tri aux prises avec des surplus de verre.

S’il en coûte de 60 à 120$ la tonne métrique pour envoyer le verre dans un site d’enfouissement, en faire un matériau de recouvrement des déchets coûte environ 15$ la tonne.

Dès que les conditions pour obtenir le verre seront obtenues, le groupe Bellemare pourrait produire du verre pur à 97%, utilisable pour de nouvelles bouteilles, dans une fenêtre de 18 mois.

Des investissements de 4M$ seraient nécessaires pour se procurer les machines de tri optique et la machinerie adaptée. De 7 à 8 nouveaux emplois pourraient être créés.

Les nouvelles installations de Groupe Bellemare permettraient de trier mécaniquement les morceaux de verre de plus de 5mm en utilisant un processus optique. Les 15% de contaminants qui ne peuvent être recyclés sont envoyés au site d’enfouissement.

Le Groupe Bellemare recycle du verre depuis 2004 pour produire un granulat pour sablage au jet. L’entreprise a investi 3,5M$ en 2016 pour faire passer sa capacité de production de 10 000 tonnes par année à 35 000 tonnes.


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Climat: comment osons-nous afficher un tel bilan?

25/01/2020 | François Normand

ANALYSE - Aldo, Cascades, Groupe Robert ou le Cégep de Sherbrooke nous montrent qu'on peut réduire massivement nos GES.

La transformation risquée de Boralex

24/01/2020 | François Normand

L'entreprise revoit de fond en comble sa stratégie d’affaires, incluant une direction plus centralisée à Montréal.

À la une

À surveiller: Richelieu, Banque Scotia et Wajax

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, Banque Scotia et Wajax? Voici des recommandations d'analystes.

10 choses à savoir mardi

Québec doit être plus transparent. Donald Trump pense-t-il qu'il joue dans Star Trek? Des hôtels Atari pour gamers!

Comment adopter une nouvelle habitude?

BLOGUE. Il suffit d'agir avec méthode, en suivant cinq étapes précises, selon le coach Michael Bungay Stanier.