Passer à l'usine 4.0 sans s'embrouiller


Édition du 19 Mai 2018

Le virage 4.0 approche. Mais sans une vision claire, les PME québécoises risquent fort de manquer le tournant. Pour réussir à automatiser leurs usines, les firmes doivent d'abord savoir où elles veulent aller et avancer avec un engagement fort de leurs dirigeants. Du ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Questions d’entrepreneurs, réponses des partis: la production manufacturière du Canada

Il y a 34 minutes | François Normand

La question d'Yves Dandurand, président d’Adfast, une entreprise manufacturière de Montréal.

La Chine manufacturière manque de plus en plus de bras

04/09/2021 | François Normand

ANALYSE. Cette situation incite des entreprises à hausser les salaires, à s’automatiser ou à délocaliser la production.

À la une

C'est votre plus grand risque d'affaires, mais vous refusez de le voir (2)

09:00 |

ANALYSE. Un nombre grandissant d'investisseurs et d'entreprises disent que le risque climatique doit être LA priorité.

Faites partie de notre classement des 300 plus grandes PME du Québec

09/09/2021 | Les Affaires

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

L'inspection et une garantie légale de qualité bientôt obligatoires?

17/09/2021 | Jean Sasseville

BLOGUE INVITÉ. Il ne sera plus possible de s’improviser inspecteur sans posséder la formation adéquate.