New York retire 300 voitures de métro fabriquées par Bombardier

Publié le 08/01/2020 à 14:57

New York retire 300 voitures de métro fabriquées par Bombardier

Publié le 08/01/2020 à 14:57

Par La Presse Canadienne
Vue d'une entrée du métro de New York.

(Photo: Getty images)

Le patron de l’autorité du transport en commun de New York a annoncé mercredi avoir retiré près de 300 voitures de métro récemment livrées par Bombardier en raison de problèmes de sécurité.

Andy Byford a précisé que deux incidents récents «avaient soulevé des questions sur le fonctionnement fiable» des portes de voiture, ce qui a convaincu l’autorité de les retirer du réseau mardi soir.

Les incidents n’ont fait aucun blessé, mais M. Byford a jugé que les problèmes étaient «inacceptables», en plus d’être les plus récents d’une série de problèmes avec les trains de Bombardier.

M. Byford, qui a également traité avec Bombardier pendant son mandat à la tête de la Toronto Transit Commission, a brièvement suspendu les livraisons des nouvelles voitures en janvier dernier, invoquant des problèmes logiciels et des problèmes antérieurs avec des ressorts entre les voitures et des portes qui «suintait l’huile».

Bombardier affirme que deux portes de voitures du parc du métro de New York «n’ont pas fonctionné comme prévu», car elles n’ont pas été correctement calibrées par le fournisseur.

L’entreprise montréalaise affirme qu’elle se concentre sur la remise en service des voitures en inspectant les portes de l’ensemble du parc et en faisant appel à des techniciens supplémentaires pour travailler «24 heures sur 24».


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Bombardier, MTY et Hexo éjectées du S&P/TSX. Est-ce si grave?

19/06/2020 | Denis Lalonde

BALADO. Comment les investisseurs devraient-ils réagir s'ils détiennent ces titres en portefeuille? Luc Girard commente.

Pierre Beaudoin défend l'indemnité de départ d'Alain Bellemare

Mis à jour le 18/06/2020 | La Presse Canadienne

L’indemnité de départ d'Alain Bellemare, qui pourrait atteindre 17,5M$, n'est pas atypique, selon Pierre Beaudoin.

À la une

Taxer les multinationales et les GAFA: mission... difficile

BLOGUE INVITÉ. Historiquement on a davantage réussi à éviter la double taxation. Instaurer des taxes est plus difficile.

Christian Dubé sermonne ceux qui mettent en péril le déconfinement

«Les fautifs devront être sanctionnés et nous n’hésiterons pas à fermer les établissements au besoin», a dit M. Dubé.

Un tarif d'électricité réduit pour la quasi-totalité des serres

« C’est ce qu’on demandait depuis plusieurs années», a expliqué le président des Producteurs en serre du Québec.