Mettre l'intelligence artificielle au service des entreprises

Publié le 22/04/2022 à 13:18

Mettre l'intelligence artificielle au service des entreprises

Publié le 22/04/2022 à 13:18

Par La Presse Canadienne

La machine peut accomplir des tâches dangereuses, répétitives ou fastidieuses. (Photo: 123RF)

Le centre d’innovation numérique Colab, à Alma, déploiera à l’automne prochain une série d’ateliers visant à sensibiliser et à informer les entreprises intéressées aux bénéfices de l’intégration de l’intelligence artificielle (IA) dans leurs activités.

«On ne sera pas dans la grande théorie. L’idée, c’est de leur montrer de manière très pratique ce que peut faire, ou ne pas faire, l’IA pour eux aujourd’hui.», résume Aurélie Pinceloup, directrice stratégie, expérience et technologies au centre d’innovation numérique Colab.

Appelé «Avenue IA», il s’agira d’un parcours d’ateliers se décomposant en deux volets. D’abord, certaines activités permettront aux participants de se familiariser, par le biais de contenus accessibles en ligne ou en présence, aux différentes technologies de l’IA et à leurs champs d’applications.

Il sera ensuite possible d’expérimenter quelques-unes des technologies de l’IA par le biais d’ateliers pratiques.

Démystification

Aurélie Pinceloup précise que ce sera également l’occasion de démystifier l’IA qui, contrairement à certaines perceptions, n’a rien à voir avec ce que l’on peut voir dans les films de science-fiction.

Elle explique que l’IA, loin d’être une machine dotée d’une pensée propre, est plutôt un système permettant d’automatiser certaines tâches précises à l’aide d’algorithmes.

D’ailleurs, plusieurs logiciels fonctionnant sur la base de principes d’IA existent déjà. Ceux-ci sont en mesure d’accomplir plusieurs types de tâches, telles que la gestion de calendrier automatisée ou le service à la clientèle en ligne grâce à des robots de clavardage.

Ces applications peuvent également s’ajouter la robotisation de plusieurs procédés industriels, ce qui permet souvent d’accroître l’efficacité des chaînes de production.

Un allier important

Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, Aurélie Pinceloup laisse entendre que l’intelligence artificielle peut «parfois te permettre de faire ce que tu faisais avec sept employés avec seulement cinq employés. Mais surtout, ça peut venir compléter la tâche d’un employé ou venir réaliser une tâche irréalisable auparavant. La machine ne remplace pas forcément les employés, c’est plutôt une collaboration entre les deux. La machine peut accomplir des tâches dangereuses, répétitives ou fastidieuses, ce qui va permettre à l’employé de se concentrer sur une tâche beaucoup plus valorisante, intelligente et pertinente pour lui.»

 

Sur le même sujet

Norea Capital mise sur Versacom

Seulement au Canada, le marché dans lequel Versacom évolue est évalué à 3,5 milliards de dollars.

Intelligence artificielle: ChatGPT débloque pendant des heures

21/02/2024 | AFP

OpenAI n’a pas fourni plus de précisions sur la nature de l’incident.

OPINION Les données au cœur de l'intelligence d’affaires
Édition du 21 Février 2024 | Jean-François Venne
Arrimer l'intelligence d’affaires à sa stratégie
Édition du 21 Février 2024 | Jean-François Venne
Des données qui améliorent l’inclusion et la durabilité
Édition du 21 Février 2024 | Jean-François Venne

À la une

Négociations à TVA: un lock-out n'est pas à exclure, dit PKP

Les pourparlers entre la direction et le syndicat se déroulent actuellement en présence d’un médiateur.

Télécom: «Ça devient encore plus concurrentiel», note le patron de Québecor

Québecor a dévoilé jeudi des résultats inférieurs aux attentes des analystes.

Hausses de bénéfices pour Québecor, au 4T de 2023 et pour l'exercice

Le conseil d’administration a déclaré mercredi un dividende trimestriel de 0,325 $ par action.