Le fabricant de meubles Bestar avale un concurrent américain, Bush Industries

Publié le 14/01/2020 à 11:07

Le fabricant de meubles Bestar avale un concurrent américain, Bush Industries

Publié le 14/01/2020 à 11:07

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Le fabricant de meubles Bestar, basé à Lac-Mégantic, acquiert la compagnie américaine Bush Industries qui est elle aussi un fabricant de meubles prêts à assembler pour le bureau et la maison.

Les deux sociétés combinées compteront 600 employés, dont plus de 200 au Canada; leur fusion devrait consolider des ventes d’environ 260 millions $ CAN.

La nouvelle est annoncée mardi par Novacap, une entreprise canadienne œuvrant dans le domaine du placement privé. Le montant de la transaction n’a pas été divulgué.

Frédérick Perrault, associé sénior de Novacap et président du conseil d’administration de Bestar, signale que l’objectif de Bestar est de concentrer les efforts sur les solutions en ligne pour les meubles de maison et de bureau. Il estime que les équipes dirigeantes de Bestar et Bush voient une opportunité de marché importante et à forte croissance pour les meubles vendus en ligne.

Bestar, une entreprise fondée en 1948, possède des installations de fabrication à Lac-Mégantic et à Sherbrooke. Le siège social de Bush Industries et ses activités de fabrication aux États-Unis sont situés à Jamestown, dans l’État de New York, avec des installations supplémentaires en Pennsylvanie, en Californie et en Chine.

Le siège social de la compagnie née de la fusion sera situé à Sherbrooke.

 


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Bourse: Wall Street s'est resaisi au lendemain d'un recul

Mis à jour à 16:51 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le nouveau virus chinois a fortement inquiété les marchés la veille.

Évitez la Chine à moins que cela ne soit «essentiel», dit le CPQ

Des solutions alternatives permettent de rester en contact à distance avec ses fournisseurs ou ses clients.

Les sociétés canadiennes commencent à ressentir l'impact du coronavirus

Elles annulent leurs voyages et voient la valeur de leurs actions glisser.