Le chantier Davie a trouvé un acheteur

Publié le 01/11/2012 à 13:40, mis à jour le 11/10/2013 à 21:43

Le chantier Davie a trouvé un acheteur

Publié le 01/11/2012 à 13:40, mis à jour le 11/10/2013 à 21:43

Par lesaffaires.com

Québec a autorisé la vente du chantier Davie à la société britannique Zafiro Marine. La transaction devrait être conclue d’ici deux semaines, a confirmé Pauline Marois en entrevue à la chaîne Radio-Canada.


Le gouvernement doit approuver la transaction puisqu’Investissement Québec détient des débentures convertibles de la société d’une valeur de 35 M$. L’annonce officielle devrait se faire plus tard jeudi.


Zafiro Marine est détenue par un fonds d’investissement de Chypre appartenant à la société britannique V. Group, qui, elle-même, compte OMERS, le fonds de pension des employés municipaux de l’Ontario, comme principal actionnaire.


Le président du syndicat de la Davie, Paul-André Brulotte, a bien accueilli l’arrivée d’un acquéreur. Le syndicat a déjà eu des contacts avec l’équipe de Zafiro Marine. « Ils ne viennent pas ici pour compléter trois navires, ils viennent ici pour du long terme », a-t-il répondu à un journaliste de la chaîne publique.


Le syndicat a rencontré à quelques reprises les dirigeants de l'entreprise Zafiro Marine. La nouvelle permet d’espérer la création de 900 emplois.


Michel Juneau-Katsuya. Un consortium d'investisseurs formé du chantier Méridien Maritime et du constructeur naval norvégien STX-OSV s'est aussi pointé dans le décor. Un ancien fonctionnaire, Ronald Carré, a également manifesté son intérêt pour le chantier maritime.


Trois autres investisseurs avaient aussi manifesté leur intérêt, notamment le spécialiste de la sécurité, Michel Juneau-Katsuya. Un consortium et un ancien fonctionnaire fédéral ont aussi tâté le terrain.


 


 


 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Le cargo maritime se prépare à affronter une tempête

04/12/2018 | François Normand

Une nouvelle loi fera bondir les coûts de transport et les prix des produits pour les entreprises, selon A.T. Kearney.

Technostrobe s'offre l'Europe et un tout nouveau marché

23/04/2018 | Martin Jolicoeur

La québécoise Technostrobe, de Coteau-du-Lac, vient d'acheter gros aux Pays-Bas.

À la une

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.