L'industrie de la chaussure accuse Trump de détruire des emplois avec sa guerre commerciale

Publié le 28/08/2019 à 17:09

L'industrie de la chaussure accuse Trump de détruire des emplois avec sa guerre commerciale

Publié le 28/08/2019 à 17:09

Par AFP

Ils affirment que les nouveaux droits de douane coûteront 4 G$ annuels de plus aux consommateurs et vont augmenter les chances d’une récession. (Photo: 123RF)

Les nouveaux droits de douane imposés à des produits chinois à partir du 1er septembre par le président américain Donald Trump vont détruire des emplois aux États-Unis, a accusé mercredi l’industrie de la chaussure, qui demande leur résiliation.

Quelque 200 fabricants de chaussures et distributeurs, y compris des marques aussi connues que Nike ou Foot Locker, ont signé un courrier au président dans lequel ils affirment que les nouveaux droits de douane coûteront 4 milliards de dollars annuels de plus aux consommateurs et vont augmenter les chances d’une récession.

« Nous disons à la Maison Blanche depuis le début que ces droits de douane seront payés par les consommateurs américains sous forme de prix plus élevés, et que cela va tuer des emplois en raison des taxes à l’importation qui sont déjà élevées », soulignent ces entreprises.

« Il n’y a aucun doute que ces droits de douane sont comme un impôt caché payé par les Américains et leurs familles », ajoute la lettre.

Les conseillers de la Maison Blanche et surtout Donald Trump lui-même affirment que l’impact des nouvelles taxes punitives est encaissé par les entreprises chinoises, qui selon eux baissent les prix, et par le gouvernement chinois qui laisse filer sa devise pour rendre les produits chinois moins chers à l’exportation.

Les économistes les plus sérieux sont aussi d’accord pour dire que ces accises sur les produits chinois importés sont bien payées pour l’essentiel par les importateurs américains et les consommateurs.

Dans leur lettre, les fabricants et distributeurs soulignent le double danger qui guette la première économie du monde, constituée aux trois quarts par les dépenses de consommation.

« Un ralentissement économique rognerait sur les revenus des ménages, au moment même où ils devront payer plus pour les produits qu’ils achèteront », souligne la missive.

La guerre commerciale déclenchée par Donald Trump depuis plus d’un an contre la Chine pour forcer Pékin à abandonner des pratiques commerciales qu’il juge déloyales s’est enflammée la semaine dernière, M. Trump annonçant qu’il allait taxer la totalité des biens importés de Chine d’ici la fin de l’année. Pékin a annoncé des mesures similaires dans la foulée.

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Boralex améliore sa performance malgré la COVID-19

Il y a 27 minutes | François Normand

Le producteur québécois d'énergie renouvelable a de nouveaux projets et a signé un deuxième contrat privé, en France.

À surveiller: Saputo, Metro et Stella-Jones

Que faire avec les titres de Saputo, Metro et Stella-Jones? Voici quelques recommandations d'analystes.

«Pourquoi nous n'investissons pas dans l'or»

BALADO. L'or a beau atteindre un sommet historique, voici pourquoi Giverny Capital évite d'y investir.