IQ publie une carte interactive des manufacturiers innovants

Publié le 11/05/2018 à 06:23

IQ publie une carte interactive des manufacturiers innovants

Publié le 11/05/2018 à 06:23

Par François Normand

Investissement Québec (IQ) publie ce vendredi une carte interactive des manufacturiers innovants qui localise et décrit 88 organisations (entreprise, association, centre de recherche, accompagnement et financement) dans la plupart des régions du Québec.


Le bras financier du gouvernement québécois divulgue cette carte à l’occasion du Forum stratégique sur le manufacturier innovant organisé IQ et la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM).


Par entreprise innovante, IQ entend des entreprises manufacturières qui utilisent, connectent et intègrent les nouvelles technologies afin de fabriquer des produits à valeur ajoutée qui peuvent être exportés et qui peuvent stimuler leur croissance sur les marchés étrangers.


Cette carte sera utile pour les entreprises manufacturières qui veulent brasser des affaires entre elles, tout comme pour les organisations qui souhaitent appuyer ou offrir leurs services à ces manufacturiers innovants.


Sans surprise, la région de Montréal abrite le quart (21 ) de ces organisations, suivis par la Capitale-Nationale et la Montérégie, qui en ont toutes deux 9, et le Bas-Saint-Laurent (7).


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

À la une

L'accès à la propriété: la quadrature du cercle

BUDGET FÉDÉRAL. Ottawa introduit un nouveau programme d’aide pour les premiers acheteurs et améliore le RAP.

Budget fédéral: des indices sur les thèmes de la campagne électorale

Sans surprise, le déficit atteint 14,9G$ pour l'année financière qui se termine et grimpera à 19,8G$ en 2019-2020.

Budget fédéral: l'aide au journalisme se concrétise

BUDGET FÉDÉRAL. La principale mesure demeure le crédit d’impôt de 25 % sur les coûts de la main-d’œuvre.