2 M$ pour la productrice de filaments de cellulose Kruger Biomatériaux

Publié le 06/08/2019 à 16:46

2 M$ pour la productrice de filaments de cellulose Kruger Biomatériaux

Publié le 06/08/2019 à 16:46

Par Pascal Forget
fibres de Filocell dans mains

(Photo: Courtoisie Kruger Biomatériaux)

Le gouvernement du Canada a investi 2 millions de dollars dans la société Kruger Biomatériaux, pour transformer l'usine pilote existante de Trois-Rivières en une usine commerciale. Une somme qui s’ajoute aux deux millions de dollars investis par l’entreprise.

La production de filaments de cellulose pourra passer en mode continu 24 heures sur 24, la faisant passer de 5 tonnes par jour à environ 15 tonnes, soit 6000 tonnes par année.

«C’est la première usine d'envergure commerciale fabriquant des filaments de cellulose au monde. Un avantage compétitif majeur. Ça nous permet de devenir une plaque tournante en termes de biomatériaux», affirme Maxime Cossette, Vice-président, Développement durable et Biomatériaux.

Les filaments de cellulose proviennent de fibres de bois. C'est un biomatériau qui permet d'augmenter la solidité et la durabilité de nombreux produits de consommation et industriels, tels que les papiers spéciaux et le béton. Il peut remplacer des substances chimiques dans de nombreux domaines comme les secteurs de l'automobile, de la construction et de l'aéronautique.

La fibre de verre, abrasive pour les équipements utilisés par les recycleurs, peut être remplacée par des filaments de cellulose comme agent de renforcement dans les plastiques.

Le procédé d’extraction des filaments est entièrement naturel et ne nécessite pas de produits chimiques ou d’enzymes. «C’est un procédé entièrement mécanique, respectueux de l’environnement, qui utilise uniquement de l’énergie renouvelable hydro-électrique.», précise M. Cossette.

«La perception est que l’industrie forestière se concentre dans les marchés traditionnels; cet investissement démontre le contraire; on fait des matériaux d’ingénierie avec de fibres de bois.»

Les emplois actuels seront préservés, et on prévoit à terme la création d’autres emplois directs et indirects, incluant des partenariats de recherche avec UQTR, l’Université Laval et le centre d’innovation des produits cellulosiques Innofibre.

Les fonds pour ce projet sont octroyés dans le cadre du programme Investissements dans la transformation de l'industrie forestière (ITIF) de Ressources naturelles Canada, qui vise à déployer des technologies novatrices.

Kruger Biomatériaux, créé en 2013, est la division de Kruger ayant le mandat de produire et mettre en marché le biomatériau FiloCell. Elle compte une dizaine d’employés.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Kruger ferme temporairement son usine de Brompton

Mis à jour le 31/03/2020 | Catherine Charron

Ce sont 272 employés qui seront mis à pied à partir du 3 avril 2020.

Projet de 575M$ pour Kruger en vue d'une nouvelle usine

Québec continue d'aider la papetière Kruger, cette fois-ci dans le cadre d'un projet de 575 millions $.

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...