Tour Deloitte : la tour du futur, et un marché saturé

Offert par Les Affaires


Édition du 19 Septembre 2015

Tour Deloitte : la tour du futur, et un marché saturé

Offert par Les Affaires


Édition du 19 Septembre 2015

slide-image

Tour Deloitte 1 de 5

Vue extérieure de la Tour Deloitte, construite par Cadillac Fairview au coût de 200 millions de dollars. L’immeuble compte environ 500 000 pieds carrés répartis sur 26 étages. 

 

[Stéphan Poulin]

Tour Deloitte 1 de 5
slide-image

Tour Deloitte 2 de 5

Vue du hall situé au quatrième étage. Les étages inférieurs sont occupés par le stationnement, les étages 5 à 11, par la firme Deloitte, tandis que les étages 19 à 26 le seront par Rio Tinto.

[Jérôme Lavallée]

Tour Deloitte 2 de 5
slide-image

Tour Deloitte 3 de 5

Vue de la cour intérieure, avec le Centre Bell en toile de fond. L’hiver, le bassin se transformera en patinoire. 

 

[Jérôme Lavallée]

Tour Deloitte 3 de 5
slide-image

Tour Deloitte 4 de 5

En plus de donner accès à la cour intérieure, à la Gare Windsor et au Centre Bell, le lobby intègre des éléments architecturaux hérités de l’ancienne gare Windsor (arches noires).

 

[Jérôme Lavallée]

Tour Deloitte 4 de 5
slide-image

Tour Deloitte 5 de 5

Vue à partir du 17e étage de l’édifice, encore disponible à la location. Les étages 12 à 18 (inclusivement) sont encore libres. (En toile de fond, la Tour des Canadiens)

[Jérôme Lavallée]

Tour Deloitte 5 de 5
Par Matthieu Charest

Si avant-gardiste soit-elle, la nouvelle Tour Deloitte - livrée en mai au coût de 200 millions de dollars - arrive dans un marché montréalais où l'offre de locaux pour bureaux est déjà élevée. Mais pour Cadillac Fairview, le promoteur de l'immeuble de 26 étages, l'endroit est à ce point unique que ce qui reste à louer devrait trouver preneur rapidement.


Selon Newmark Knight Frank Devencore, une firme de services-conseils en immobilier, le taux de disponibilité des locaux pour bureaux à Montréal était d'environ 16 % au début de l'été. Une situation causée notamment par «tous les nouveaux projets [...] qui multiplient les occasions pour les locataires».


Une autre firme de services-conseils, Cushman & Wakefield, estimait au deuxième trimestre de 2015 que plus de deux millions de pieds carrés pour bureaux devraient s'ajouter au marché de la métropole au cours des prochaines années. Pour Cadillac Fairview cependant, la question de la saturation potentielle du marché ne se pose pas. «Il ne faut pas parler du "taux de vacance général", mais plutôt du manque d'espace qui répond aux besoins du marché, assure Brian Salpeter, vice-président principal, développement. Il n'y a aucun autre bâtiment aussi moderne, aussi nouveau que la Tour Deloitte.»


Un plaidoyer pour un produit unique qui a trouvé écho chez les grandes entreprises. La firme Deloitte occupe déjà le premier tiers de l'immeuble, alors que Rio Tinto s'apprête à emménager dans le tiers supérieur durant les prochains mois. Il reste donc plus ou moins 150 000 pi2 disponibles (sur un total de 500 000 pi2), une superficie qui suscite «un vif intérêt» auprès de locataires potentiels, affirme le vice-président principal, développement.


Des caractéristiques ultramodernes


Tout neuf, le lieu est encore malléable, ce qui permet aux locataires de le modeler à leur image, à l'instar des copropriétés achetées sur plan. En outre, la tour est située à proximité des axes routiers et du transport en commun. Il s'agit également du premier bâtiment du genre dans la métropole à être certifié LEED platine [certification environnementale].


Autres traits distinctifs de l'immeuble : un stationnement qui inclut des prises de recharge pour les véhicules électriques ; un grand espace d'entreposage pour les vélos ; des douches et des vestiaires gratuits ; un système d'ascenseurs «destination» qui indique à l'usager quel ascenseur le mènera à l'étage voulu le plus rapidement ; et un système de contrôle de la température qui divise les étages en plusieurs zones, selon le microclimat souhaité pour une zone donnée. Exit les collègues surgelés à côté d'autres qui surchauffent.


«Pour Deloitte, par exemple, c'est un grand avantage d'être ici pour recruter des talents, croit Brian Salpeter. Les attentes des membres de la génération Y sont différentes. Ils veulent travailler de façon plus informelle, se rassembler, travailler en équipe. Et pour les attirer, ça prend un espace qui répond à leurs besoins.»



image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Une troisième Tour des Canadiens au centre-ville pour 150M$

18/10/2017 | Matthieu Charest

Une troisième tour des «Canadiens» sera érigée au centre-ville de Montréal. Elle comptera 55 étages et 567 unités.

La Baie persiste et ouvre encore au Québec

02/08/2017 | Martin Jolicoeur

Sous forte pression, la société mère de La Baie (Tor., HBC ) garde le cap et maintient l'expansion de Saks au Québec.

OPINION Pourquoi les mégadonnées bouleverseront l'immobilier
Édition du 21 Mai 2016 | Matthieu Charest
Colliers International achète le Groupe Immobilier
11/01/2016 | Matthieu Charest
Les modèles de l'année (Édition du 17 janvier 2015)
Édition du 17 Janvier 2015 | Les Affaires

À la une

Leaders, savez-vous pourquoi vos employés font la baboune?

BLOGUE. C'est que certains de leurs besoins vitaux sont insatisfaits chez vous, selon une étude Léger...

10 choses à savoir mardi

Il y a 37 minutes | Alain McKenna

La prochaine cible après Huawei, après la viande sans viande, les oeufs sans oeufs, le retour des Google Glass!

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Il y a 28 minutes | LesAffaires.com et AFP

«Le revirement d'humeur observé ces derniers jours a été assez remarquable.»