Redévelopper Burlington avec 200 M$ US et des post-its

Offert par Les Affaires


Édition du 30 Mai 2015

Redévelopper Burlington avec 200 M$ US et des post-its

Offert par Les Affaires


Édition du 30 Mai 2015

Par Matthieu Charest

Des citoyens ont participé à la consultation publique qui se tenait à l’intérieur du centre commercial.

Processus transparent

C'est justement pour s'attirer l'appui des citoyens de Burlington que le promoteur, Devonwood Investors, s'est engagé à tenir une consultation publique sans précédent. «Au début, je me suis dit "Oh non, encore une autre étape !"«, lance Donald Sinex, président de l'entreprise new-yorkaise. Mais l'administration du maire Miro Weinberg le convainc d'aller de l'avant.

Le processus est lancé officiellement le 15 décembre 2014. La Ville approuve un plan pour encadrer la consultation publique. Un site Web est dévoilé afin d'informer les citoyens et recueillir les opinions, questions et autres suggestions. Pendant quatre jours, un atelier a lieu dans l'un des locaux vides du centre commercial pour y recevoir les citoyens. Les plans sont affichés au mur, et tous ceux qui le désirent peuvent y accoler un Post-it sur lequel est inscrit leur commentaire. Deux assemblées publiques sont également organisées. Et il y en aura d'autres. À chaque étape, les plans sont refaits, puis transmis à la Ville, et ainsi de suite.

Au début de mai, une troisième assemblée a eu lieu ; c'est le moment que nous avons choisi pour notre visite. La salle était comble.

«Les gens se déplacent et participent, lance d'un ton réjoui Sherida Paulsen, associée principale de la firme d'architectes PKSB, de New York, à la foule. Et c'est plutôt étrange de voir un promoteur privé aussi engagé. Nous avons affiché les plans du projet sur les murs de la salle, n'hésitez pas à prendre les piles de Post-it que nous avons placées pour vous sur les tables et les coller sur les plans avec vos commentaires.»

Puis, Nathan Wildfire, directeur adjoint du développement économique de Burlington, a repris le micro. «Depuis décembre dernier, nous avons reçu des milliers de commentaires. Après les avoir analysés, nous les avons regroupés en huit thèmes, ceux qui revenaient le plus souvent. Maintenant, ce soir, je ne veux pas vous ennuyer avec un long discours. Nous avons placé huit tables, huit "stations" tout autour de la pièce. Chacune d'entre elles répond à l'un des thèmes que vous nous avez soumis. Il y a des plans, des vues, des Post-it, et un spécialiste pour vous répondre. Promenez-vous, posez des questions et passez une belle soirée !»

Outre le fait de promouvoir l'acceptabilité sociale, ce processus de consultation publique a permis aux promoteurs de se rendre compte que l'intérêt pour un nouvel hôtel et un centre de congrès était à peu près inexistant. Ces idées, projetées au départ, ont depuis été abandonnées.

À lire aussi:
La petite histoire d'un grand projet


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Bombardier recule en Bourse après la vente de sa division ferroviaire à Alstom

L’annonce d’une transaction avec Alstom marquait la fin du redressement de Bombardier entamé il y a cinq ans.

Train: une coalition d’entreprises demande à Ottawa de régler la crise

Une vingtaine de grandes entreprises dont ArcelorMittal, J.D. Irving et Maple Leaf pâtissent du blocage ferroviaire.

Plus d'un milliard de marchandises bloquées au Québec

17/02/2020 | François Normand

«Une grosse entreprise manufacturière canadienne devra bientôt ralentir ou fermer des chaînes de production.» - MEQ