Meilleure année en plus de 30 ans pour les mises en chantier

Publié le 18/01/2022 à 17:47

Meilleure année en plus de 30 ans pour les mises en chantier

Publié le 18/01/2022 à 17:47

Par Charles Poulin

La forte activité dans le secteur de la construction résidentielle a été ponctuée d'un record de 53 026 unités de logement collectif. (Photo:123RF)

La construction résidentielle a eu le vent dans les voiles en 2021. Il s’est démarré 67 962 unités d’habitation au Québec, la meilleure année à ce chapitre depuis 1987.

Il s’agit également d’une croissance de 26% par rapport à 2020 et de la troisième meilleure année jamais enregistrée dans la province après 1987 (74 179 mises en chantier) et 1976 (68 748).

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), qui se base sur les chiffres fournis par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), souligne que la construction de maisons unifamiliales a grimpé de 38% (14 936 unités au total), un sommet des neuf dernières années.

 

Périphérie

Si les hausses de mises en chantier sont impressionnantes pour les grands centres urbains (+19% pour Montréal, 40% pour Québec et 63% pour Trois-Rivières, elle l’est encore plus pour de plus petites municipalités en périphérie de ces centres.

On retrouve ainsi des montées fulgurantes à Sainte-Adèle (+204%), Granby (84%), Shawinigan (+83%), Marieville (+74%), Sorel-Tracy (71%) et Prévost (+44%), mais aussi dans des centres de taille moyenne comme Victoriaville (+159%).

«Ça va de pair avec les chiffres de la migration interprovinciale récemment publiés, fait remarquer le directeur du Service économique de l’APCHQ, Paul Cardinal. Beaucoup de gens quittent Montréal pour aller vers d’autres régions administratives. Certaines ont d’ailleurs connu leur meilleur solde migratoire en 20 ans.»

Il précise que la pandémie, la possibilité de télétravail et l’abordabilité poussent les gens, notamment les familles qui veulent des maisons unifamiliales ou une construction neuve, à s’éloigner des grands centres urbains.

 

Encore en pénurie

Malgré cette année fort occupée en matière de mises en chantier résidentielles, notamment avec un record de 53 026 unités de logements collectifs, l’inventaire demeure bas.

Paul Cardinal estimait à la fin de 2020 qu’il manquait entre 40 000 et 60 000 logements au Québec pour rééquilibrer le marché locatif et celui de la revente.

«C’est une bonne nouvelle que les mises en chantier soient en hausse, mais il faudrait être en mesure d’augmenter la cadence dans les années à venir, indique-t-il. Mais j’estime que les mises en chantier vont ralentir en 2022 à cause des coûts de construction, qui ont fait grimper les coûts de construction des unités neuves de 20% au cours de la dernière année, et des taux d’intérêt qui seront à la hausse.»

Sur le même sujet

Le marché immobilier en mode refroidissement

18/05/2022 | Jean Sasseville

BLOGUE INVITÉ. La hausse des taux d’intérêt va refroidir la surchauffe du marché immobilier au cours des prochains mois.

Les ventes d'habitations au Canada ont diminué en avril, selon l'ACI

Le nombre de maisons vendues le mois dernier a diminué de 25,7% par rapport à l’an dernier.

À la une

Bourse: nouvelle séance noire à Wall Street, les indices dévissent

Mis à jour le 18/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto en baisse de 390 points.

Les supermarchés Target plombés par la hausse des coûts, l'action s'effondre

18/05/2022 | AFP

La hausse des coûts de transport et les changements d'habitude des consommateurs ont fortement pesé sur les marges.

À surveiller: Aya Gold & Silver, George Weston et Equinox Gold

18/05/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres d'Aya Gold & Silver, George Weston et Equinox Gold? Voici des recommandations d'analystes.