Les ventes d'habitations ont atteint un sommet record à Montréal en décembre

Publié le 05/01/2021 à 14:54

Les ventes d'habitations ont atteint un sommet record à Montréal en décembre

Publié le 05/01/2021 à 14:54

Par La Presse Canadienne
Une pancarte d'agents immobiliers annonce la vente d'une maison.

Pas moins de 4613 propriétés résidentielles ont changé de mains en décembre, comparativement à 3503 au même mois un an plus tôt. (Photo: Graham Hughes, La Presse Canadienne)

Les ventes d’habitations dans la grande région de Montréal ont grimpé en décembre de 32 % par rapport au même mois un an plus tôt, établissant un nouveau record pour ce mois, a indiqué mardi l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ).

Pas moins de 4613 propriétés résidentielles ont changé de mains en décembre, comparativement à 3503 au même mois un an plus tôt, a précisé l’association.

Pour l’ensemble de 2020, les ventes de logements dans la région montréalaise ont grimpé de 8 %, a ajouté l’APCIQ. 

Les ventes de maisons unifamiliales ont progressé de 35 %, tout comme celles d’immeubles de deux à cinq logements, tandis que celles de copropriétés ont grimpé de 26 %.

Le prix médian des maisons unifamiliales a progressé de 21 % en décembre par rapport au même mois en 2019, pour atteindre 430 000 $. Du côté des copropriétés, il a avancé de 14 % à 325 000 $, tandis que celui des plex a pris 10 % à 640 000 $.

Même si le nombre de transactions a battu les records dans tous les secteurs, la hausse des inscriptions des copropriétés reste «largement» supérieure aux ventes sur l’île de Montréal, a souligné le directeur du service de l’analyse du marché à l’APCIQ, Charles Brant.

Pour l’ensemble des types de logements, le nombre d’inscriptions à la vente a diminué de 16 % dans la région montréalaise en décembre, a indiqué l’association. 

Ce recul semblait surtout attribuable à la baisse de 44 % observée du côté des maisons unifamiliales. Les inscriptions ont grimpé de 18 % pour les copropriétés et de 15 % pour les plex, «du jamais vu depuis 2012 et 2011 pour cette période».

Sur le même sujet

À la une

Fournisseurs: pas besoin de code de conduite, selon le PDG de Metro

Mis à jour le 26/01/2021 | Stéphane Rolland

Éric La Flèche juge que les relations entre épiciers et fournisseurs fonctionnent.

Et si Couche-Tard était le prochain Amazon?

26/01/2021 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Couche-Tard finira par acheter Carrefour et deviendra un des rares joueurs pouvant rivaliser avec Amazon.

Satellites: le ton monte entre Elon Musk et Jeff Bezos

26/01/2021 | AFP

Elon Musk et Jeff Bezos rivalisent pour leurs constellations de satellites en orbite basse.