La socialisation au coeur des nouveaux projets


Édition du 02 Avril 2016

La socialisation au coeur des nouveaux projets


Édition du 02 Avril 2016

[Photo : Shutterstock]

Le Groupe Maurice a «un plan de développement agressif», affirme Rita Kataroyan, vice-présidente, ventes et marketing. Le Groupe prévoit lancer quatre nouveaux chantiers chaque année jusqu'en 2021, soit le double de sa moyenne annuelle depuis sa création en 1990.

À lire aussi :
Les promoteurs diversifient leur offre
Des stratégies adaptées au marché
Le mot d'ordre : rajeunir la clientèle
Chartwell se recentre sur le Canada

Six résidences sont en construction et quatre autres devraient être mises en chantier d'ici la fin de l'année. Deux seront inaugurées cette année, et quatre le seront l'an prochain. Les résidences se trouvent à Saint-Léonard (Le 22, 384 unités), à Blainville (Floréa, 372 unités), à Québec (Ékla, 423 unités), à L'Île-Perrot (Lilo, 311 unités) et à Montréal (Station Est, 361 unités). Chacune compte des logements pour personnes autonomes, et certaines, en moins grand nombre, pour les aînés nécessitant des soins légers ou moyens. Presque toutes donnent la possibilité d'acheter des condos.

Le Groupe Maurice s'occupe à la fois de la construction des résidences et de leur gestion. Il a longtemps investi principalement dans la région de Montréal, mais il ouvrira sa troisième résidence à Québec en juillet 2017. Outre les résidences actuelles à Granby, Shawinigan ou Mont-Saint-Hilaire, «nous avons des projets tant en milieu urbain qu'en région pour les années à venir», indique Rita Kataroyan.

Le Groupe Maurice pourrait «aller plus loin dans l'intégration des résidences dans leur milieu avec l'ajout d'une composante communautaire à l'offre commerciale, poursuit-elle. Comme à la résidence de Mont-Saint-Hilaire (Le Quartier Mont-Saint-Hilaire), qui possède un centre communautaire partagé avec la Ville, lequel organise des activités pour nos résidents. Ça multiplie les occasions de socialisation.»

Cogir veut s'étendre hors du Québec

De son côté, Azur, la filiale spécialisée dans les résidences pour personnes âgées de Cogir, a plusieurs cordes à son arc. Son développement passera non seulement par la construction et l'agrandissement de résidences, mais aussi par des acquisitions et une expansion hors Québec.

L'entreprise vient d'inaugurer la tour Jazz 2 à Longueuil, un immeuble de 187 appartements, érigé à côté de la première tour qui en comprend 221. Le projet de 30 millions de dollars a été réalisé «pour satisfaire à la forte demande», indique Frédéric Soucy, vice-président exécutif et responsable du réseau des résidences pour personnes âgées de Cogir, qui exploite 38 résidences au Québec. Située à proximité de l'hôpital Pierre-Boucher, cette tour comprend une salle de spectacles de 300 sièges, une salle intergénérationnelle équipée de jeux vidéo pour les petits-enfants en visite, une terrasse extérieure couverte, une salle d'aérobie et de danse, un golf virtuel, des allées de quilles et un centre de services professionnels.

Une autre tour Jazz 2 comprenant 196 logements ouvrira en mars 2017 à Drummondville, un projet de 30 M$. La nouveauté : «Quatre chambres bariatriques seront proposées aux personnes souffrant d'obésité. Actuellement, nous sommes obligés de les refuser. À notre connaissance, on ne trouve pas encore de telles chambres dans les résidences pour aînés au Québec», affirme Frédéric Soucy.

Cogir ne souhaite pas dévoiler ses plans de développement, mais de 6 à 10 résidences disposent de l'espace nécessaire en cas d'agrandissement. La société a l'intention de s'établir dans d'autres provinces canadiennes, notamment en Ontario. Cogir y voit «une occasion d'y implanter le modèle à la carte, alors que la norme est plutôt le tout-inclus», dit le vice-président.

À lire aussi :
Les promoteurs diversifient leur offre
Des stratégies adaptées au marché
Le mot d'ordre : rajeunir la clientèle
Chartwell se recentre sur le Canada

À la une

Bourse: Wall Street termine sans direction, craintes d'une récession

Mis à jour le 29/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse de près de 150 points.

À surveiller: Couche-Tard, Air Canada, et Gildan

Que faire avec les titres d’Alimentation Couche-Tard, Air Canada et Vêtements de sport Gildan?

Les mythes de la table d’imposition

29/06/2022 | Thomas Gaudet

BLOGUE INVITÉ. Non, votre voisin n’est pas la référence en matière fiscale.