La SCHL prévoit une baisse des mises en chantier d'ici deux ans

Publié le 13/08/2014 à 13:05

La SCHL prévoit une baisse des mises en chantier d'ici deux ans

Publié le 13/08/2014 à 13:05

Par La Presse Canadienne

Le marché canadien de l'habitation pourrait commencer à montrer des signes de ralentissement au cours des deux prochaines années, alors que les constructeurs voudront commencer à réduire leurs stocks, ont indiqué mercredi les plus récentes prévisions émises par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

L'agence nationale s'attend à ce que les mises en chantier au Canada s'établissent entre 179 600 et 189 900 unités en 2014, pour reculer entre 163 000 et 203 200 unités en 2015.

Selon les perspectives du troisième trimestre de la SCHL, les ventes réalisées par l'entremise du Service Inter-Agences (surtout connu sous son acronyme anglophone MLS) devraient s'établir entre 450 800 et 482 700 unités en 2014, avec un prix moyen oscillant entre 394 700 $ et 405 700 $.

Pour 2015, le nombre de ventes devrait s'établir entre 455 800 et 502 900 unités, au prix moyen de 396 500 $ à 416 900 $, a poursuivi la SCHL.

Les mises en chantier dans les Prairies devraient avancer à 52 900 unités en 2014, avant de ralentir à 50 800 l'an prochain. La migration nette vers cette partie du pays devrait reculer par rapport à son niveau record de 2013, tout comme la croissance de son marché de l'emploi.

L'activité du marché de l'habitation en Ontario devrait reprendre son élan d'ici la fin de 2014, avant de prendre un répit en 201. Les mises en chantier dans cette province devraient s'établir entre 50 900 et 63 300 unités au cours des deux prochaines années.

Les mises en chantier au Québec devraient se dénombrer à 38 400 unités en 2014 et à 38 700 unités en 2015, la croissance modérée de l'économie et du marché de l'emploi devant retenir la demande pour les maisons neuves et celles déjà existantes.

Dans les provinces de l'Atlantique, les mises en chantier devraient décroître de près de 14 pour cent en 2014 et d'un autre trois pour cent en 2015, dans un contexte de ralentissement de la croissance économique.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Vacances de la construction: 447 millions $ versés par la CCQ

Il s'agit d'une hausse de plus de 6 pour cent de la valeur totale des versements en un an.

À la une: mentorat, parrainage et coaching

Édition du 20 Juillet 2019 | Les Affaires

Conscientes de leur popularité auprès des employés, les entreprises multiplient les programmes de jumelage.

À la une

Dans la tourmente, Nemaska Lithium trouve un investisseur

Son titre bondissait de plus de 43% vers midi.

Mais où est passée la peur de la récession?

BLOGUE INVITÉ. Après un rebond des marchés, on entend beaucoup moins parler de récession. Pourtant...

Fin des services au comptoir à la Laurentienne

Mis à jour le 19/07/2019 | La Presse Canadienne

Les négociations avaient été acrimonieuses entre l’institution financière et la partie syndicale.