La Nouvelle-Zélande interdit aux étrangers d'acheter des maisons

Publié le 15/08/2018 à 08:09

La Nouvelle-Zélande interdit aux étrangers d'acheter des maisons

Publié le 15/08/2018 à 08:09

Par La Presse Canadienne

La ville principale d'Auckland [Photo: 123RF]

La Nouvelle-Zélande interdit dorénavant à la plupart des étrangers d'acheter des maisons, alors qu'elle s'attaque à une flambée du prix du logement.

Auparavant, le marché du logement était ouvert aux investisseurs du monde entier, mais le gouvernement a adopté mercredi une loi autorisant uniquement les résidents néo-zélandais à acheter des maisons.

Au cours des dernières années, de nombreuses anecdotes ont circulé faisant état d'étrangers fortunés provenant de Silicon Valley et d'ailleurs qui s'achetaient des ranchs dans la pittoresque région rurale de la Nouvelle-Zélande pour pouvoir échapper à un monde turbulent.

On a également entendu parler d'acheteurs chinois bien nantis qui damaient le pion à des Néo-Zélandais pour mettre la main sur des maisons de banlieue dans la ville principale d'Auckland.

Les statistiques indiquent qu'environ 3% des maisons néo-zélandaises sont vendues à des étrangers, mais cette proportion atteint 5% dans la région pittoresque de Queenstown et 22% dans le centre d'Auckland.

Le mois dernier, les directeurs du conseil d'administration du Fonds monétaire international ont encouragé la Nouvelle-Zélande à reconsidérer l'interdiction qui, selon eux, ne fera rien pour améliorer l'accessibilité au logement.

 


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Dans la tourmente, Nemaska Lithium trouve un investisseur

Son titre bondissait de plus de 43% vers midi.

Mais où est passée la peur de la récession?

BLOGUE INVITÉ. Après un rebond des marchés, on entend beaucoup moins parler de récession. Pourtant...

Fin des services au comptoir à la Laurentienne

Mis à jour le 19/07/2019 | La Presse Canadienne

Les négociations avaient été acrimonieuses entre l’institution financière et la partie syndicale.