L'immobilier surévalué de 15%, selon la TD

Publié le 16/03/2012 à 15:15, mis à jour le 17/03/2012 à 12:41

L'immobilier surévalué de 15%, selon la TD

Publié le 16/03/2012 à 15:15, mis à jour le 17/03/2012 à 12:41

Par Thomas Cottendin

Les économistes sont unanimes pour dire que les bas taux d’intérêt ont contribué à faire gonfler les prix de l'immobilier au pays. Reste à savoir l’envergure de cette distorsion ... Une réponse a été apportée vendredi par une équipe d’économistes de la banque TD. La surévaluation de l’immobilier est de 10 à 15% !

Les économistes se fondent sur les tendances des prix du marché local, les fondements économiques (PIB, emploi, taux d’intérêt, démographie et géographie) et la capacité d’emprunt des ménages. Les économistes prévoient que si la bulle est crevée rapidement, la chute aura trois fois l’ampleur de la correction observée au début des années 1990.

Vancouver, où affluent les investissements étrangers, ou encore le marché des condos de Toronto, attirent particulièrement l'attention des économistes. Les modèles d’évaluation immobilière utilisés par la banque indiquent aussi que la ville de Québec et Montréal sont des zones à risque.


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

À la une

Voulons-nous vraiment vivre dans ce monde?

18/09/2020 | François Normand

ANALYSE - Cessons d'écouter ceux qui disent que le développement durable mine l'économie, car c'est faux: il la stimule.

La Bourse en pause comme la reprise?

BLOGUE. Deux stratèges ne perdent pas espoir que les chouchous techno passent le bâton aux bénéficiaires de la reprise.

La Bourse sur une perspective de 100 ans (partie II)

18/09/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. L'histoire du 20e siècle nous démontre que des changements majeurs sont à prévoir au 21e siècle.