Immobilier: la SCHL note des risques de surévaluation à Montréal et à Québec

Publié le 24/11/2014 à 14:18

Immobilier: la SCHL note des risques de surévaluation à Montréal et à Québec

Publié le 24/11/2014 à 14:18

Par

(Photo: Bloomberg)

Contrairement au reste du pays, le risque de surévaluation des marchés immobiliers est «particulièrement manifeste» à Montréal ainsi qu'à Québec, mais la situation s'améliore, estime la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

Dans sa plus récente analyse, dont les résultats ont été dévoilés lundi, la SCHL estime qu'un «risque modéré» guette ces deux villes, notamment parce que la croissance du nombre de propriétaires a diminué depuis 2012.

La SCHL signale que dans la métropole, le nombre de logements en construction par rapport au nombre d'habitants s'approche d'un «sommet historique», ce qui demande une meilleure gestion de la situation actuelle.

L'offre de propriétés neuves est également élevée par rapport au nombre d'habitants dans la Vieille-Capitale, mais l'organisme estime qu'elle demeure tout de même dans les «normales historiques».

De plus, l'économiste en chef de la SCHL, Bob Dugan, publie une mise en garde de construction excessive pour Montréal et Toronto. Selon lui, cette situation risque de se produire si les nombreux logements actuellement en construction ne se vendent pas.

Un risque modéré de surévaluation est également observé à Toronto, Calgary ainsi qu'à Halifax, mais aucune surchauffe ni accélération n'est constatée, souligne la SCHL.

Les résultats de son analyse comprennent ceux du marché canadien et de huit régions métropolitaines de recensement, soit Montréal, Québec, Vancouver, Calgary, Edmonton, Toronto, Ottawa et Halifax.

À l'échelle nationale, la SCHL note une «surévaluation modeste», même si la plupart des marchés demeurent en phase avec des facteurs comme l'emploi ainsi que les taux d'intérêt.

À la une

Les premiers camions électriques Tesla livrés à PepsiCo début décembre

Il y a 6 minutes | AFP

PepsiCo a indiqué qu’il prévoyait de recevoir le 1er décembre des semi-remorques Tesla.

Le vil âge des valeurs

EXPERT INVITÉ. On constate en ce moment une tentative de renversement contre le mouvement ESG.

La partie n'est pas encore gagnée pour Saputo

10:53 | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. Il est un peu tôt pour affirmer que la faiblesse du titre de Saputo est maintenant chose du passé.