Immobilier : Montréal devient un marché d'acheteurs, selon Royal LePage

Publié le 03/10/2012 à 07:53, mis à jour le 03/10/2012 à 11:55

Immobilier : Montréal devient un marché d'acheteurs, selon Royal LePage

Publié le 03/10/2012 à 07:53, mis à jour le 03/10/2012 à 11:55

Par lesaffaires.com
Si les ventes de maisons individuelles de plain-pied sont restées stables ce trimestre sur l'Île de Montréal, par rapport à l'année dernière, celles des ventes de maison standard à deux étages ont baissé de 7,3 %. Les ventes d'appartements standards en copropriété ont connu une diminution de près de 10 % à Montréal, mais ont été stables à Laval et ont augmenté légèrement sur la Rive-Sud.

L'inventaire est à la hausse pour tous les types de propriétés. Pour les maisons unifamiliales, ont connaît une hausse de 10 %.

L'inventaire de condos a quant à lui a augmenté de 23,4 %, entre autres à cause du grand nombre de projets de constructions de condos en développement dans la métropole.

Le prix moyen d'une maison individuelle de plain-pied a connu une hausse de 4,5 % pour atteindre 287 500 $ par rapport à l'année dernière. Le prix moyen d'une maison standard à deux étages a augmenté de 5,5 %, ce qui le situe à 387 786 $ et celui d'un appartement standard en copropriété a augmenté de 0,3 % pour atteindre 236 989 $.

À l’échelle nationale, les prix immobiliers ont augmenté de 1,8 à 4,8 % depuis 12 mois.

À la une

L'importance des points de référence dans un marché en chute

Il y a 42 minutes | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Des périodes de reculs boursiers ne sont jamais faciles à traverser, même si elles sont récurrentes.

La Banque Nationale surpasse les attentes tandis que l'horizon économique s'assombrit

Il y a 6 minutes | La Presse Canadienne

Les résultats du plus récent trimestre de la Banque Nationale montraient des hausses de revenus pour tous ses secteurs.

L'éternel débat entre les projections à court et à long terme

EXPERT INVITÉ. Prévoir le rendement des placements sur une période de 20, 30 ou 40 ans s'approche de la spéculation.