Élan renouvelé pour la vente d’immeubles de bureaux à Montréal

Publié le 11/11/2021 à 11:01

Élan renouvelé pour la vente d’immeubles de bureaux à Montréal

Publié le 11/11/2021 à 11:01

Par Camille Robillard

Montréal est en voie de conclure son meilleur trimestre pour la vente d’immeubles de bureaux depuis le début de la pandémie. (Photo: Michael Descharles pour Unsplash)

Montréal est en voie de conclure son meilleur trimestre pour la vente d’immeubles de bureaux depuis le début de la pandémie.

Le volume d’investissement dans le secteur dépassera 614 millions de dollars (M$) au troisième trimestre, soit près de 500 M$ de plus que l’année précédente, selon CBRE, une des plus importantes firmes de services immobiliers commerciaux et d’investissement au monde, cotée comme entreprise Fortune 500 et S&P 500.

«Alors que toute l’attention est tournée sur la vente prévue de la RBC Plaza à Toronto, les transactions sur les immeubles de bureaux à Montréal offrent des signes précurseurs d’une reprise dans l’immobilier des bureaux», affirme Scott Speirs, vice-président exécutif et chef de l’équipe nationale d’investissement de CBRE à Montréal, par voie de communiqué.

Parmi les récentes transactions auxquelles CBRE a participé, on retrouve la vente de l’une des plus importantes tours de bureaux du centre-ville, la Tour KPMG. L’immeuble de catégorie AA de 33 étages, qui appartenait auparavant à la Torontoise BentallGreenOak, a été vendu aux Montréalaises Petra et Groupe Mach. 

Figurent également l’acquisition par la FPI Allied des mains du Groupe Jesta de la Gare Viger et d’une nouvelle tour de bureaux, dont la convention d’achat s’élève à 250 M$, ainsi que la vente de la totalité de la participation de 50% d’Ivanhoé Cambridge dans Maison Manuvie par LaSalle Investment Management. 

L’élan montréalais sur le marché de l’investissement dans les bureaux contribue fortement à l’atteinte d’une année sans précédent pour l’investissement dans l’immobilier commercial au Canada. Tous types de biens immobiliers confondus, les investissements projetés atteindraient 50 milliards de dollars, surpassant ainsi les investissements records enregistrés en 2018. 

«La résurgence de l’investissement dans les bureaux provient d’une conviction profonde envers ce type de biens immobiliers, ainsi que d’une demande croissante de la part des investisseurs qui cherchent à placer des capitaux dans l’immobilier afin d’accroître leurs attributions au marché montréalais, souligne M. Speirs. L’année se terminera en beauté et nous avons hâte de voir ce que nous réserve 2022 alors que l’immobilier commercial poursuit sur sa lancée au Québec.»

CBRE, dont le siège social se situe à Los Angeles, travaille actuellement sur trois transactions de vente portant sur des immeubles de bureaux au centre-ville de la métropole, dont les transactions devraient se conclure d’ici le premier trimestre de 2022. 

 

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour à 13:06 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…