Décontaminer pour ériger des condos


Édition du 01 Février 2014

Décontaminer pour ériger des condos


Édition du 01 Février 2014

Depuis 2009, l'arrondissement Ville-Marie a délivré 18 permis de construction pour des projets sur des terrains contaminés.

Consultez notre carte interactive et notre enquête sur les terrains contaminés.

Dans les arrondissements centraux de Montréal, le zonage autorisant la construction d'immeubles de plus de 10 étages permet de rentabiliser la décontamination des terrains. La fièvre du condo a provoqué le nettoyage de plusieurs friches industrielles.

Pour construire L'Avenue devant le Centre Bell, Broccolini doit faire excaver pas moins de 10 300 mètres cubes (m3) de sol contaminé aux hydrocarbures aromatiques polycycliques et à l'aluminium, selon les données du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs.

À deux pâtés de maisons, le promoteur Kheng Ly devra faire excaver près de 35 000 m3 de sol contaminé aux hydrocarbures avant de construire son projet YUL (notre photo), selon des documents que Les Affaires a obtenus en vertu de la loi d'accès à l'information. C'est l'équivalent de presque 1 500 camions à benne !

Et dans Griffintown, au sud-ouest du centre-ville, Devimco a dû faire traiter 4 400 m3 de sol contaminé avant de construire son projet District sur Peel. Le terrain était notamment contaminé au plomb, à l'arsenic et au sélénium, trois substances hautement toxiques. «Nous avons reçu le rapport de décontamination le 4 janvier 2012, dit Hélène Proteau, directrice régionale à l'analyse et l'expertise au Ministère. Tout est conforme à nos exigences.»

À la une

Yoshua Bengio: TIME100 honore un pionnier de l'IA

Il y a 14 minutes | Les Affaires

Le professeur titulaire à l'Université de Montréal est l'un des chercheurs en IA les plus cités au monde.

Christian Kengne: «L'avenir du numérique appartient aux jeunes»

Mis à jour il y a 14 minutes | lesaffaires.com

GÉNÉRATION D'IMPACT. Voici les visages de la deuxième cohorte d’intrapreneurs.

Le ministre Girard reste sur sa faim à propos d'un budget fédéral «dépensier»

Il y a 2 minutes | La Presse Canadienne

Sur l’enjeu du logement, selon Eric Girard, les sommes ne sont pas assez importantes «pour faire une différence».